Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

Moselle Open : Retour aux Arènes

On s’inquiétait de le voir quitter le sol français pour aller chercher bonheur au Kazakhstan ou en Turquie. On se demandait si Gilles Simon n’avait pas, en septembre dernier, soulevé le dernier trophée du Moselle Open. Finalement, un déménagement et ça repart pour un tour. De quoi souffler un peu…

L’union sacrée a bien eu lieu. Longtemps annoncé partant vers d’autres cieux (Astana au Kazakhstan ou Istanbul en Turquie), le tournoi reste finalement sur le sol messin après de longues tractations entre les actionnaires, les directeurs de tournoi et les partenaires. C’est finalement la raison… et la passion qui l’ont emporté. « Même si les actionnaires ont mis 2 millions d’euros sur la table au moment de l’achat du tournoi, ils ne cherchent pas à faire de l’argent mais ils ne voulaient plus en perdre, a déclaré Yvon Gérard, le directeur du tournoi dans les colonnes du Républicain Lorrain. Désormais, ce Moselle Open fait travailler beaucoup de personnes, a un réel impact économique. Il a d’autres enjeux que le tennis. Impossible de traiter le tournoi avec dédain. »

 

Récompensé par le titre de « Meilleure organisation pour un tournoi européen » dans sa catégorie, le Moselle Open aura donc une 12e édition en 2014… quittant Metz Expo, hôte du tournoi depuis 2011, pour retrouver les Arènes de Metz. « Ce sera un nouvel événement, affirme Yvon Gérard. Rien à voir avec les précédents tournois. Pas question de reproposer le Moselle Open 2003 ! On vous étonnera !  On est là pour pas mal de temps. Tout est sécurisé pour le moyen et le long terme. Nous pouvons en visager l’avenir avec sérénité. »

 

« C’est un soulagement et une satisfaction que ce tournoi reste, ajoute Belkir Belhaddad, chargé des sports de la Ville de Metz. C’était capital pour le rayonnement et l’animation de notre cité, l’une des soixante dans le monde, à avoir un tel événement. Il faut savoir s’en rendre compte. On ne peut pas accueillir le Tour de France chaque année ! Alors, pour une telle manifestation pur jus, 100 % locale, il était évident qu’il fallait trouver une solution. » Des coûts réduits, 5000 m2 mis à disposition, une capacité de 5 000 places et une amélioration des équipements qui devraient profiter à Metz Handball, habituel hôte des lieux, les Arènes feront peau neuve avant la réception du tournoi mosellan.

 

« Le lieu a le mérite de rationaliser les moyens mais un événement d’une telle envergure mérite un autre espace, conclut Patrick Weiten, le président du conseil général de la Moselle. Je ne parle pas que du tennis mais du handball, du volley, etc… Il n’existe pas de grand équipement de Lyon à Lille. Le premier qui s’installe recueillera tous les bénéfices. Il faut une surface où accueillir plein de spectateurs, faire des échanges économiques à partir d’événements sportifs ou culturels, soient possibles. »

Photo : DR - Article publié le 12 décembre 2013

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité