Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

Elior Open 57 : Minella sans coup férir

L’Elior Open 57 a enfin pris son envol. Après une 3e édition compliquée pour les organisateurs, le tournoi international féminin de Moulins-lès-Metz a enfin accouché d’une superbe semaine. Et c’est Mandy Minella, invitée de dernière minute qui a enlevé la trophée.

La Luxembourgeoise, inscrite une heure avant le tirage au sort du tableau final mercredi soir, avait décidé de rejoindre la Moselle plutôt que de participer au double mixte du tournoi de Wimbledon, après avoir été éliminée quelques heures plus tôt par l’ogre Serena Williams sur l’herbe londonienne dans le tableau féminin.

 

Divine surprise que de voir la 92e joueuse mondiale dans un tableau déjà relevé où l’on comptait, outre l’attraction Aravane Rezaï, des joueuse confirmées comme Victoria Larrière, l’Espagnole Laura Pous-Tio ou encore la Bulgare Elitsa Kostova. Sans compter la tenante du titre, Audrey Bergot, et la Franco-Biélorusse, Iryna Brémond.

 

Si Bergot faisait très vite illusion (défaite face à Pous-Tio en quart de finale), Victoria Larrière, elle, faisait sensation en sortant la revenante Aravane Rezaï (6/3-7/5) en quart de finale également, alors que certains s’imaginaient déjà inscrire le nom de la Franco-Iranienne dans le palmarès de l’Elior Open 57. « Victoria a joué un match parfait, évoquait le directeur du tournoi, Lionel Ollinger après le match. Malgré une douleur au poignet, elle a su parfaitement gérer ses efforts et ne pas laisser respirer Aravane. Du très beau tennis. » 

 

De son côté, la future vainqueur, Mandy Minella, se débarrassait respectivement de Cindy Chala et de Elitsa Kostova sans perdre le moindre set. En finale, face à l’ex numéro 72 mondiale, l’Espagnole Laura Pous-Tio qui stoppa net l’élan de Victoria Larrière en demi-finale, non sans mal (4/6-6/4-6/1), la n°1 du Grand-Duché n’a pas fait dans la demi-mesure et s’est assurée en 55 minutes la victoire dans la 4e édition de l’Elior Open 57 (6/2-6/3).

 

Après Stéphanie Cohen-Aloro en 2010, Ioana Olaru (Rou) en 2011 et Audrey Bergot en 2012, c’est donc la Luxembourgeoise Mandy Minella qui remporte le trophée de l’Elior Open 57 devant un public venu en nombre. Une semaine riche en qualité qui devrait faire grimper encore un peu plus la cote d’un tournoi de haute volée.

Photo : DR - Article publié le 1 juillet 2013

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité