Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

Charles François, toujours en haut

Invité en septembre dernier à la soirée Moselle Sport Académie consacrée aux sportifs de haut niveau, Charles François, le champion de muay-thaï messin est revenu pour nous sur ses dernières compétitions et évoqué ses projets sans oublier le soutien que lui apporte le conseil général de la Moselle.

Dire que Charles François est un habitué de notre site relève de l’euphémisme. En effet, très tôt, nos journalistes séduits par la simplicité du Messin, ont suivi l’ascension de ce sportif hors du commun, plusieurs fois titré dans sa discipline et ce, au plus haut niveau international. Une discipline, le muay-thaï, encore méconnue dans notre département et qui mériterait davantage d’éclairage médiatique. Dernièrement, nos confrères de Mirabelle TV, dans leur nouvelle émission « Club House », l’ont bien compris en lui consacrant un reportage. Nina Kanto qui était venue une journée s’entraîner avec Charles, avait noté fort justement la rudesse et la difficulté de cette discipline. « Il est vrai que le muay-thaï est un sport individuel au sens strict du terme. Il faut savoir se motiver. Surtout lorsqu’il s’agit de s’astreindre à des sessions de quatre heures, deux fois par jour, cinq à six jours par semaine », indique Charles. Même si ce n’est pas évident aussi, logistiquement parlant. Pourquoi ? « Parce qu’il n’est pas toujours aisé de pouvoir trouver des gymnases disponibles. Mais je note qu’il y a eu un réel effort de la Ville de Metz à mon égard ces derniers temps. » Soutenu par le conseil général de la Moselle à tous les niveaux – « Je bénéficie d’une subvention annuelle pour tous mes déplacements et notamment pour ceux en Asie, patrie du muay-thaï. » – il n’est, en revanche, pas du tout aidé par la Région Lorraine sous prétexte qu’il n’est « pas inscrit sur une liste de sportifs de haut niveau »…

Une nouvelle corde à son arc

Charles François qui sort d’une grosse déception en compétition (il s’est incliné de justesse face au Coréen Lee Sung-Hyun au K1 World Max à Majorque en septembre), a le regard tourné vers l’avenir. « Je participerai au championnat du monde K1 en janvier puis une rencontre d’ores et déjà prévue le mois suivant avec Aït-Naceur Salah à Lille ». 2014 sera aussi l’occasion pour le champion d’ajouter une nouvelle corde à son arc. « De janvier à novembre, j’intègre une formation au Creps dans le Jura en vue d’obtenir un diplôme d’état de préparateur physique lié aux sports de contact. » À suivre.

Photo : DR - Article publié le 17 décembre 2013

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité