Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

Golden League : La France remporte la compétition

Malgré une victoire sur trois lors de la troisième et ultime étape de la Golden League, à Nantes, la France remporte la compétition sur les trois volets, avec 5 victoires en 9 matches. Maigre consolation d’une étape nantaise en demi-teinte.

«On s’est étiolé physiquement. On a manqué d’énergie et on n’a pas pu tenir le rythme.» Au micro de Sport +, Olivier Krumbholz dresse un constat lucide, samedi, après la défaite de ses joueuses face à la Norvège (20-24). Le sélectionneur des Bleues peut en effet regretter d’avoir cédé face aux championnes du monde et olympiques en titre malgré un très bon début de match. En témoignent les six buts d’avance des Tricolores un peu avant le quart d’heure de jeu (8-2). Solides derrière, avec une Cléopâtre Darleux en grande forme sur sa ligne de but, les Françaises ont débuté sur des grosses bases en attaque, ce qui n’était pas vraiment le cas lors des matches précédents face à la Russie (21-23) et laNorvège (25-24).

 

Mais voilà, les Norvégiennes ne dominent pas le handball mondial depuis cinq ans pour rien. Surprises par cette entame des Bleues, elles ont petit à petit repris le dessus physiquement pour revenir au score (9-9, 35e) puis passer devant à la pause (11-12). Moins en jambes, les Bleues n’ont ensuite pas trouvé les ressources pour inverser la tendance face à Anja Edin et ses coéquipières, qui ont au contraire creusé l’écart. Ce succès leur permet de signer un carton plein dans cette troisième étape de la Golden League à Nantes. Sur l’ensemble de la compétition, c’est tout de même la France qui finit en tête, avec cinq victoires en neuf matches. Une consolation avant de se tourner vers le barrage périlleux en Croatie, au mois de juin, pour espérer se qualifier au Mondial prévu en décembre prochain. «Ça va être très difficile, a prévenu Krumbholz. Mais cette semaine a été profitable et on devrait arriver face aux Croates dans de meilleures conditions.» Cette fois-ci, il faudra tenir 60 minutes. Laura Glauser, Paule Baudouin et Nina Kanto, présentes côté messines, peuvent avoir le sourire.

Photo : DR - Article publié le 25 mars 2013

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité