Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

FC Metz fém. : 5 filles dans le vent

Actuel leader de Division 2, le FC Metz de David Fanzel vise la remontée immédiate parmi l’élite. Dans l’ombre de leurs homologues masculins, les Messines commencent petit à petit à faire parler d’elles. Présentation de 5 d’entre elles.

Meryll Wenger

Âge : 21 ans

Poste : Attaquant

Ancien club : Montpellier

Vice-championne d’Europe U17 (France)

Au FC Metz depuis 2015

Pourquoi avoir choisi le foot ? « J’ai essayé un peu tous les sports et c’est celui-ci qui m’a le plus plu. J’ai commencé à l’âge de 9 ans et c’est à Montpellier que je me suis vraiment lancée. »

Bilan des 4 premiers mois de la saison ? « Je me sens de mieux en mieux au sein de cette équipe. Tout va plutôt bien à part le climat (rires). Il y a un fossé entre les équipes de haut de tableau et de bas de tableau en D1 et donc forcément une différence de niveau avec la D2. Mais j’espère qu’on va monter en fin de saison. »

Ambitions et perspectives ? « Je rêve de jouer à l’étranger. J’aimerais beaucoup découvrir l’Allemagne et pourquoi pas également les États-Unis mais il faut être une joueuse de très haut niveau pour y aller je pense. Je rêve de faire une Coupe du Monde mais chaque chose en son temps, il faut déjà que je sois titulaire indiscutable en D1 avant d’espérer quoi que ce soit. »

Le foot hors du terrain ? « Je ne regarde pas ou très peu. Je coupe avec le foot qui me prend beaucoup de mon temps déjà. Je regarde les grandes compétitions comme l’Euro ou la Coupe du Monde. J’essaie de m’intéresser à autre chose. »

Une joueuse ? « Eugénie Le Sommer ».

Un prono pour la France à l’Euro 2016 ? « Je les vois aller en finale et affronter l’Allemagne. Ce serait une belle finale. »

 

Marine Morel

Âge : 22 ans

Poste : Milieu

Ancien club : Woippy, Nancy

Internationale U16, U17 et U19

Au FC Metz depuis 2015

Pourquoi avoir choisi le foot ? « C’est une affaire de famille (rires). Mon père a été joueur et est entraîneur, ma mère a joué également et mon frère pratique aussi. J’ai suivi le mouvement. »

Bilan des 4 premiers mois de la saison ? « Je suis venue de Nancy car j’avais besoin d’un nouveau projet sportif dans un club structuré avec des ambitions réelles de montée. Le premier mois a été le moment de l’adaptation et maintenant, je me sens comme chez moi. »

Ambitions et perspectives ? « Ma priorité est de jouer en France et de m’investir dans un club. Si on monte avec le FC Metz, mon objectif sera avant tout de rester au club pour participer à l’écriture d’un chapitre de ce club. L’équipe de France est un aboutissement, évidemment. J’ai eu la chance de porter le maillot bleu en sélection U16, U17 et U19. À moi de tout faire pour y revenir. »

Le foot hors du terrain ? « Je travaille au District du Pays Haut et suis éducatrice à Magny donc le foot fait partie intégrante de ma vie (rires). Je suis beaucoup le Real Madrid et le PSG. »

Une joueuse ? Un joueur ? « Amandine Henry et Marco Verratti. »

Un prono pour la France à l’Euro 2016 ? « Ce serait bien d’accéder aux 1/8e de finale déjà. Gagner, ce serait génial, surtout à domicile. Une finale France-Belgique, ce serait très bien. »

 

Andréa Burtin

Âge : 25 ans

Poste : Gardien de but

Ancien club : Woippy, Algrange.

Au FC Metz depuis 2014

Pourquoi avoir choisi le foot ? « Mes frères jouaient au foot alors j’ai testé par curiosité. Je n’étais pas gardienne au départ mais attaquante. Et puis, un jour il a fallu aller dépanner dans les buts et je n’ai jamais voulu ressortir (rires). Il faut être un peu fofolle pour jouer ce poste. »

Bilan des 4 premiers mois de la saison ? « Ca se passe très bien. J’ai commencé comme remplaçante de Getter (Laar, l’autre gardienne de l’effectif, NDLR) puis je suis devenue titulaire avant de me blesser au scaphoïde. J’ai donc une chance à saisir. »

Ambitions et perspectives ? « Forcément la montée en Division 1 et essayer de m’imposer pour devenir titulaire indiscutable. Le poste de gardien est particulier, on n’a pas trop le droit à l’erreur, personne n’est là pour rattraper une éventuelle boulette. J’ai joué en sélection de Moselle et de Lorraine, donc toucher du doigt le maillot des Bleues serait un rêve, comme nous toutes.»

Le foot hors du terrain ? « Je regarde de moins en mois mais je suis quand même le FC Metz et l’OM. Quand je peux, je vais voir les Grenats. Je ne loupe pas les championnats d’Europe ou les coupes du Monde bien sûr. »

Une joueuse ? Un joueur ? « Eugénie Le Sommer, Hugo Lloris et Steve Mandanda. »

Un prono pour la France à l’Euro 2016 ? « Avec un bon état d’esprit et de l’envie, les Bleus peuvent gagner l’Euro. Les Bleus sont mon grand favori. On peut le faire ! »

 

Mathilde Dijon

Âge : 17 ans

Poste : Défenseur

Ancien club : Clouange, Amnéville

Au FC Metz depuis 2015

Pourquoi avoir choisi le foot ? « À 6 ans, un copain m’a proposé de jouer au foot avec eux dans la cour de récréation et j’ai tout de suite aimé. Je me suis inscrite à l’AS Clouange puis j’ai rejoint le CSO Amnéville. »

Bilan des 4 premiers mois de la saison ? « Je suis très contente. Je m’entraîne au pôle espoir de Strasbourg la semaine et je joue avec le FC Metz le week-end. La plupart du temps en U19 Nationale et de temps en temps avec les séniors en D2. Le niveau change mais cela me fait beaucoup de bien de découvrir ce niveau. J’apprends tous les jours. »

Ambitions et perspectives ? « Jouer régulièrement avec les séniors et la montée en Division 1. Je suis encore jeune (17 ans, NDLR) et je suis en formation. Je ne veux pas brûler les étapes. J’aimerais être pro en D1 forcément et les clubs qui me font rêver sont Paris, Lyon et Montpellier. »

Le foot hors du terrain ? « Ca dépend des matchs en fait. Je regarde les affiches de L1, la Ligue des Champions chez les filles comme chez les garçons. Chez les hommes, j’aime le championnat espagnol. Et j’aime les clubs du Barça et du Bayern Munich. »

Une joueuse ? Un joueur ? « Wendy Renard et Amandine Henry. Antoine Griezmann chez les garçons. »

Un prono pour la France à l’Euro 2016 ? « Je les vois aller en finale et affronter l’Allemagne. Ce serait une belle finale. »

 

Mélanie De Brito

Âge : 23 ans

Poste : Attaquant

Ancien club : Amiens, Vendenheim.

Au FC Metz depuis 2015

Pourquoi avoir choisi le foot ? « Mon grand frère jouait au foot et je regardais beaucoup avec mon père. Je jouais dans mon quartier, à Amiens, et j’ai commencé à 12 ans à Amiens SC. J’étais un peu garçon manqué quand j’étais jeune, j’ai joué beaucoup contre des garçons. »

Bilan des 4 premiers mois de la saison ? « Je suis satisfaite de mon début de saison avec Metz. C’est un club avec de belles structures d’entraînement et un projet intéressant. Forcément, on ambitionne de monter et la première phase nous a confortées dans cette idée. »

Ambitions et perspectives ? « Jouer dans un grand club de Division 1, on y pense toutes. Si j’avais le choix d’un club, j’aimerais jouer au Paris Saint-Germain. Tenter l’aventure à l’étranger serait aussi une envie personnelle. »

Le foot hors du terrain ? « Je regarde beaucoup le PSG car je suis fan. Je pense qu’ils peuvent gagner la Ligue des Champions d’ailleurs, en finale face au FC Barcelone, pour la revanche (rires). Je ne regarde pas tous les matchs qui passent à la télévision mais je loupe rarement le Paris SG. »

Une joueuse ? Un joueur ? « Marie-Laure Délie, Angel Di Maria et Hatem Ben Arfa. »

Un prono pour la France à l’Euro 2016 ? « Le plus loin possible. Peut-être jusqu’en finale. L’Allemagne est mon favori car c’est une grande équipe. »

Photo : DR - Article publié le 22 février 2016

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité