Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

Coupe de France : Clap de fin pour Raon, Nancy ira à Troyes

Si on devra attendre ce soir pour connaître l’avenir d’Epinal dans cette coupe de France – déplacement à Lens – l’autre équipe vosgienne du 8e de finale a bataillé ferme mais a craqué aux tirs au but face à Bordeaux après un match très courageux.

Après un score de parité à la fin des 120 minutes (2-2), les Vosgiens ont donc dû attendre la séance finale des tirs au but pour connaître le verdict (3-5, t.a.b). Parcours magnifique pour la formation de l’ancien milieu de terrain messin, Jean-Philippe Séchet, qui sort donc par la grande porte face à une grosse équipe de Ligue 1.

Nancy, lui, s’est fait peur. Comme à son habitude, les Nancéiens ont ramé sec dans un match face à une équipe de CFA2, Vénissieux, et ont dû attendre les prolongations pour inscrire les deux buts de la rencontre par Moukandjo et Ayasse (0-2). Patrick Gabriel a eu chaud. « Nous avons encore affiché nos difficultés actuelles à marquer des buts. Notre première période a été très timide. Nous avons été patients même si nous aurions dû marquer un peu plus vite, dans le temps règlementaire. On sait que ce genre de match est toujours compliqué surtout quand on ne parvient pas à marquer. On reste à la merci d’un coup de pied arrêté. Les Minguettes ont livré un gros match. Sur un malentendu, la qualification aurait pu leur sourire. Je ne sais pas si la qualification va nous aider pour le Championnat mais cela nous permet de garder la tête haute et de conserver des garçons concernés, d’être capable de gagner des matches. Bien sûr la prolongation ne nous arrange pas mais dans notre situation, toutes les victoires sont bonnes à prendre. »

En quarts de finale, Nancy se déplacera à Troyes alors qu’Epinal recevra Bordeaux si les Spinaliens se qualifient dans le Nord ce soir.

Photo : - Article publié le 28 février 2013

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité