Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

ASNL : le plan maintien de Rousselot

Dernier de la L1, Nancy a présenté jeudi son plan de sauvetage dans l’élite : maintien de Jean Fernandez sur le banc, cinq départs et autant d’arrivées au mercato, et prochaine entrée au capital d’un investisseur étranger.

Jacques Rousselot, le président (et principal actionnaire, à 80%) de l’ASNL, avait invité la presse jeudi après-midi au stade Marcel-Picot, afin d’évoquer la situation sportive et financière du club. Le dirigeant nancéien a confirmé que Jean Fernandez, dont le départ avait été évoqué la semaine dernière, serait bien l’entraîneur jusqu’au terme de son contrat, le 30 juin 2015. «Le salaire de Jean Fernandez n’a jamais été pour moi le motif d’un départ éventuel. J’ai lu qu’il avait l’intention de partir, mais on ne m’a rien dit. Si Jean Fernandez, qui est le patron du sportif, veut partir, qu’il me le dise…»

Cinq départs, autant d’arrivées

Sans citer de noms, il a également assuré que le mercato hivernal sera plutôt animé, puisque cinq départs et cinq arrivées son prévus, sachant que Yohann Mollo a été prêté jusqu’à la fin de la saison à Saint-Etienne, alors qu’Abdeslam Ouaddou, libre depuis son départ du Qatar SC en novembre dernier, a paraphé un contrat de six mois. L’ASNL se séparera de certains joueurs en fonction de leur salaire «mais également d’un pour raisons personnelles», alors que les Lorrains étudient certaines pistes en France, mais également en Angleterre et en Allemagne, pour se renforcer. Toujours optimiste quant à un éventuel maintien en Ligue 1, alors que l’ASNL occupe la 20e place à 8 points du premier non-relégable (Evian-TG), Jacques Rousselot a estimé que «trente-quatre points» pourraient suffire pour rester parmi l’élite. «Mais l’équipe est enlisée, je suis lucide», a-t-il admis, en décrétant l’union sacrée.

Trois investisseurs potentiels

Il a également révélé être en discussions avancées avec trois investisseurs potentiels (un luxembourgeois, un américain et un argentin), ajoutant même que l’une des pistes pourrait aboutir rapidement. «Il manquera 7 à 8 millions d’euros à la fin de la saison», a ajouté Jacques Rousselot, preuve que les finances nancéiennes sont dans le rouge.

Photo : DR - Article publié le 4 janvier 2013

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité