Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

Le SLUC n’avance pas…

Battu par le promu Boulazac à domicile (79-87), le SLUC Nancy Basket concède ainsi sa troisième défaite en quatre matches et la première à domicile. Le BBD aurait pu même ficeler cette victoire face à Nancy dans le temps réglementaire. Les joueurs de Boulazac sont ensuite allés la chercher sur la ligne des lancers-francs.

Car passé le début de match globalement dominé par Nancy (15-23, 9e), Boulazac a parfaitement su faire déjouer le champion de France 2011. En l’obligeant à commettre des fautes, en le contraignant à la maladresse, en étouffant son jeu rapide et en contrôlant l’intérieur Shawn King, que redoutait tant le coach Lautié. Offensivement, Eldridge, Monroe et McKenzie s’étaient chargé d’alimenter la marque.Bien que nettement dominé au rebond, Boulazac a même mené la danse pendant toute la seconde période (46-42, 27e ; 62-56, 35e). On n’oubliera pas ce joli coup de coaching tenté par Sylvain Lautié, qui choisit de laisser Hawkins sur le parquet, malgré une quatrième faute tombée dès la 24e minute. Avec cette épée de Damoclès au-dessus de la tête, l’ailier inscrit 13 points dans la foulée…

« Je leur ai pourtant demandé d’aller le provoquer pour qu’il commette sa cinquième faute » déplorait Jean-Luc Monschau après le match. Bizarrement, le coach nancéien laissait le nouveau joker médical Torrell Martin sur le banc durant toute la seconde partie du match malgré une entrée de match intéressante de la part de l’Américain (5 pt inscrits). « Je me suis appuyé sur les joueurs qui travaillent depuis plusieurs mois pour arracher le match même si j’ai apprécié le passage de Torrell (Martin) » précisera encore Jean-Luc Monschau qui parlait bien de maintien en quittant la salle de presse.

Après un début de saison plus qu’inquiétant, le SLUC se devra de réagir lors de son prochain déplacement à Nanterre.

Photo : DR - Article publié le 28 octobre 2012

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité