Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

Le vrai départ du SLUC ?

SLUC-Limoges, c’était le match des tensions qui opposait le 14e au 10e. Car si le CSP se devait absolument de se racheter de sa dernière prestations, Nancy était à l’extrême limite de la zone rouge. Sur les cinq derniers matchs, le parcours des deux équipes était identique. Voilà tout l’enjeu de cette partie qui a permis à l’équipe victorieuse, Nancy, de se relancer (90-72).

Avec un grand Marquis (24 points et 29 d’évaluation) et Sommerville (28 points) mais sans être exceptionnel, le SLUC a fait le travail et peut souffler. Nancy confirme sa meilleure forme (3 victoires en 4 matchs). Côté CSP, Wanamaker a été le plus prolifique avec 12 points pour 21 dévaluation. Brockman qui n’a pas été très régulier ce soir a tout de même marqué 11 points et réalisé 11 rebonds (meilleur rebondeur du match).

Pas de souci donc pour Nancy, qui a remporté face à Limoges un troisième succès en quatre journées après une défaite à Strasbourg le week-end dernier. Le SLUC a pu compter sur les excellents Marcellus Sommerville (28 points) et Claude Marquis (24 points), qui a fait ses débuts en Pro A. « Ce bon vieux DeRon a dû le faire bosser car Claude (Marquis) est arrivé affûté. Ça s’est vu au premier coup d’œil. Mais de là, à penser qu’il réussirait des débuts aussi remarquables… » soulignait Jean-Luc Monschau en fin de match. Le SLUC peut respirer.

Nancy : 20 paniers sur 38 tirs, 9 sur 20 à trois points, 23 sur 30 aux lancers francs, 25 rebonds défensifs (Pope 5), 8 offensifs (Marquis 5), 18 passes décisives (Diabaté 9), 18 balles perdues (Martin 5), 2 contres, 7 interceptions et 20 fautes.

Les marqueurs : Grant 14, Merrieix 2, Diabaté 6, Pope 9, Marquis 24, Touré 3, Sommerville 28, Martin 4, Sylla 0.

Photo : DR - Article publié le 10 décembre 2012

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité