Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

Top 10 des sports loufoques

Si le sport rime souvent avec performance et don de soi, il est clair que certains sports ne peuvent pas en dire autant ! Entre les frontières du n’importe quoi et de la folie, voici le top 10 des sports les plus loufoques.

Numéro 10

Le « Bog Snorkelling » (nage en marécage)

Pour promouvoir sa ville natale de Llanwyrtd Wells, la plus petite du Pays de Galles, Gordon Green a eu l’idée originale de créer un tournoi de natation. Sauf qu’elle n’a pas de piscine mais seulement quelques marais boueux. Une difficulté a été ajoutée : l’utilisation du vélo, un vélo rempli de plomb pour ne pas flotter. Ajoutez à cela un masque et un tuba, et vous avez l’attirail complet du parfait « bog-snorkellingueur ».

Numéro 9

Le « Chess-boxing » (boxe et échecs)

Imaginez des boxeurs qui s’affrontent successivement aux poings et aux échecs jusqu’à mettre leur adversaire échec et mat ou KO. Vous êtes dans le monde du « chessboxing », discipline conçue par le dessinateur Enki Bilal, et qui est sur le point de s’inscrire dans un circuit officiel en France. Deux boxeurs s’affrontent sur un ring et devant un échiquier pendant onze rounds. Le format prévoit une alternance entre six sessions de quatre minutes d’échecs et cinq autres de trois minutes aux poings.

Numéro 8

Le Bo-Taoshi (« faire tomber le bâton »)

Le Bo-Taoshi est un sport d’équipe à côté duquel le rugby et le football américain passent pour des jeux de fillettes. La règle est simple: deux équipes de 75 joueurs chacune s’affrontent. L’une doit défendre un mat et l’autre le faire tomber. On y voit des dizaines de Japonnais se taper dessus, se grimper dessus et utiliser tous les stratagème possibles et inimaginable pour faire tomber un fichu poteau et gagner. Il va de soit que tous les coups sont permis…

Numéro 7

Le Caber (« tronc d’arbre »)

Une idée répandue consiste à croire que le but du jeu est de lancé le tronc d’arbre le plus loin possible. En réalité le but de cette épreuve sportive est de lancer le tronc de façon à ce qu’il fasse un demi-tour et qu’il retombe perpendiculairement au sol. Lors d’un lancé parfait le tronc retombe avec un angle égal à 90° par rapport au sol. En général, le Caber mesure de 5 à 6,5 mètres et pèse de 35 à 60kg.

Numéro 6

Le Swamp-soccer (« foot de boue »)

La discipline consiste à jouer au football sur un terrain transformé en un immense champ de boue. Les matchs durent deux fois 12 minutes, les équipes sont composées de 6 joueurs et elles peuvent être mixtes. Extrêmement fatigant – on court avec de la boue jusqu’au genou – les remplacements sont également illimités. Petit détail qui a son importance : les joueurs attachent leurs chaussures avec de l’adhésif pour ne pas les perdre. Ce serait dommage de devoir s’arrêter pour les chercher sous la gadoue…

Numéro 5

Le porter de femme

Tous les ans, le village de Sonkajärvi (Finlande) accueille le championnat du monde de porter de femme. La règle est simple et pour chaque couple la même : courir sur un parcours d’environ 250 mètres et surmonter plusieurs obstacles – franchir un banc de sable, sauter dans une piscine d’un mètre de profondeur, enjamber un tronc d’arbre, etc. Si la femme ne doit pas nécessairement être celle du porteur, elle doit être au minimum âgée de 17 ans et peser plus de 49 kg. Si elle pèse moins, elle sera lestée d’un sac de sable pour alourdir la charge.

Numéro 4

Le Cheese-rolling (« courir derrière en fromage »)

Imaginez : en haut d’une colline, un fromage rond est lancé. Derrière, une centaine de participants se précipite dans la pente pour le rattraper. Le premier qui parvient à s’en emparer a gagné. Les participants s’élancent dans une pente glissante, très abrupte, qui mesure à peu près 200 mètres. Les accidents sont très fréquents. La compétition originelle a lieu il y a 2 siècles. Aujourd’hui, c’est un fromage du cru (Double Gloucester) qui est lancé. Son poids est estimé à environ 8 livres, soit 3,6 kilos. Le record a été atteint par un morceau de cheddar fabriqué par un producteur néo-zélandais. Il pesait 40 livres, environ 18 kilos !

Numéro 3

Le hockey subaquatique

Armés de crosses d’une trentaine de centimètres, douze individus palmés se disputent au fond d’une piscine un palet de plus d’un kilo. Dans ce sens, le hockey subaquatique ressemble pourtant à beaucoup de sports collectifs, le but étant de se faire des passes pour amener un objet dans le but adverse. La différence majeure, c’est probablement que les protagonistes doivent effectuer des allers-retours incessants entre le terrain de jeu et la surface. Le jeu se déroule en deux mi-temps de quinze minutes, sous la vigilance de trois arbitres : deux sous l’eau et un en surface, communiquant par un langage gestuel codifié.

Numéro 2

Le Mölkky

Faire tomber des quilles numérotées de 1 à 12, disposées au départ les unes contre les autres, à l’aide d’un rondin appelé « mölkky » (prononcez « meulku ») ; un jeu de quilles en bois, ni plus ni moins. Mais à l’inverse de ses cousins, bowling, raquettes de plage et consorts, le mölkky prend de l’ampleur. Pour remporter la partie, le joueur ou l’équipe doit totaliser 50 points, pas plus, pas moins. Les quilles sont numérotées de 1 à 12. Une seule quille tombe, le joueur remporte en points le chiffre qu’elle porte. Plusieurs quilles tombent, le nombre de pièces à terre représente le score. Si l’équipe dépasse les 50 points, le score est ramené à 25. Le mölkky est donc bien un jeu d’adresse mais aussi un jeu de stratégie.

Numéro 1

La Course de chaises de bureau

Cette course pour le moins originale se déroule dans la ville à Bad König-Zell en Allemagne. Il s’agit de dévaler un piste de 200 m de long assis sur un siège de bureau. Les participants sont bien sûr équipés de casques et d’autres protections pour éviter les chutes trop douloureuses. Le principe est simple. Chaque participant doit avoir une chaise de bureau à roulettes qu’il décore à son goût. Attention, c’est un véritable challenge car la créativité des coureurs est comptabilisée dans leur note finale. Au top départ, les concurrents s’élancent sur leurs chars de fortune. Chacun est libre de descendre les 200 mètres de piste comme bon lui semble : assis, couché, sur le ventre, en avant, en arrière.

Photo : DR - Article publié le 16 juin 2015

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité