Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

Sotchi 2014 : Marchand-Arvier songe à arrêter

En zone mixte, face aux journalistes, un sourire de façade. Marie Marchand-Arvier a conscience d’avoir complètement manqué ses JO. Elle s’est difficilement prêtée au jeu des questions réponses avec les nombreux journalistes présents. Au point de songer à arrêter sa carrière…

Marie Marchand-Arvier, quel est votre sentiment après votre abandon en super-G ?

On peut imaginer que cela ne va pas très bien. J’ai succombé à mon péché mignon. Je n’étais pas très équilibrée sur ces trois premières courbes et cela ne pardonne pas car on part direct dans le raide et dans beaucoup d’intensité. J’avais envie de faire une course pour partir des JO avec le sourire. Ce n’est pas le cas. (Elle s’arrête quelques secondes). J’ai essayé de tout faire pour bien préparer ces Jeux et cela ne m’a pas été rendu. C’est le sport de haut niveau, avec des émotions très fortes dans les deux sens.

Comment l’expliquez-vous ?

Cette année, ce n’était pas avec moi. J’ai beaucoup de torts mais aussi beaucoup de choses ont fait que je n’étais pas très performante. Ce sont des choses qui ne sont pas faciles à vivre, surtout à l’approche de mes dernières années de carrière. Je pense qu’il va falloir que je réfléchisse à ce qui me motive. Je n’ai pas envie de réagir à chaud mais pour repartir, il va falloir que je trouve une motivation différente et une manière de travailler pour m’épanouir totalement. Cette année, ce n’est pas la joie.

Envisagez-vous d’arrêter votre carrière ?

Oui mais ce ne sont pas des décisions à prendre aujourd’hui. J’y réfléchirai.

Pointez-vous les relations de travail avec l’encadrement ?

Ce n’est pas une faute de ma part et du staff. C’est un ensemble de choses. Ça a été une année difficile, avec la blessure de Marion (Rolland). Je me suis retrouvée toute seule. Je n’ai pas été habituée à ça. Je n’ai pas réussi à me servir de ce contexte pour performer et rester sur la lignée de l’entraînement qui s’était bien passé.

Qu’allez-vous faire maintenant ?

Me barrer d’ici. Prendre un peu de recul.

Photo : DR - Article publié le 19 février 2014

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité