Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

Roxane Heili : La chance, un hasard qui se provoque

2014-2015 n’a pas été un cru exceptionnel pour Roxane Heili, loin s’en faut. L’athlète messine spécialiste du paraclimbing a cumulé pépins physiques et coups du sort. Retour sur une saison en dents de scie et perspectives 2016.

Cela faisait bien longtemps que nous n’avions pas pris de nouvelles de Roxane Heili. Depuis février 2014 pour être plus précis. Un laps de temps suffisamment long qui a vu défiler nombre de compétitions mais qui n’a pas été un long fleuve tranquille pour Roxane. Si les années se suivent et ne se ressemblent pas, 2014-2015 ont pourtant fait preuve d’une étrange inconstance pour la sportive messine. « J’ai accumulé les blessures et les coups de malchance », indique Roxane. Jugez-en plutôt. Les premiers mois de 2014 ont été marqués tout d’abord par une contusion des tendons au niveau des poignets et par une rencontre inopinée avec une voiture… « Je me suis fait renversée devant mon lieu de travail ! » Et ce, juste avant une compétition sélective pour les championnats du Monde qui se déroulaient à Imst en Autriche. « Malgré ces quelques déboires et une tendinite persistante à l’épaule, je réussis à monter sur la 3e marche du podium. » Une jolie performance qui laissait augurer de bons résultats aux championnats du Monde à Gijon en Espagne. « Malheureusement, j’y termine 6e. Là, ce n’est pas le physique qui m’a fait défaut mais le mental… » Un manque à mettre peut être sur le compte de l’instabilité régnant au club messin. « Nous avons changé trois fois d’entraîneur en l’espace d’une saison. Je dois bien avouer que le feeling avec l’actuel titulaire du poste, Nicolas Hecquet, ne passe pas. »

Roxane change de crémerie

Quant à l’année 2015, elle a commencé comme la précédente. Par une blessure. « Dès le mois de janvier, je chute à l’entraînement occasionnant une grosse entorse de la cheville au niveau des ligaments. » Tant et si bien que Roxane ne réussit pas à se qualifier pour l’équipe Élite pour les championnats de France en mai. « J’intègre alors la réserve de l’équipe de France mais je réussis tout de même à disputer la coupe du Monde des championnats d’Europe en juillet où je finis… 4e. Au pied du podium. » À l’aune d’une nouvelle saison, Roxane a décidé de conjurer le mauvais sort et de mettre toutes les chances de son côté. Comment ? « En changeant de club tout d’abord. Je quitte Metz pour Thionville qui est entièrement dédié à l’escalade. J’y retrouve mon ancien entraîneur, Renaud Percebois et un autre coach chevronné, Antoine Mougel. » Un duo qui envoie chaque année aux championnats de France. « En plus des entraînements hebdomadaires, ils ont pris l’engagement de me suivre à plein temps. Puis la qualité des infrastructures thionvilloises a tôt fait de me convaincre. » Par ailleurs, l’UEM reconduit son partenariat avec la jeune femme qui a aussi l’intention de solliciter les comités départementaux, handisport et escalade, pour la soutenir tout au long de la saison. En ligne de mire, les sélections aux championnats de France en 2016 et surtout les championnats du Monde qui se dérouleront à Bercy à l’automne. Là où tout a commencé pour Roxane il y a quelques années. 2016, l’année du renouveau ? On peut y croire car la chance est souvent un hasard qui se provoque.

Photo : DR - Article publié le 27 décembre 2015

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité