Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

Dakar 2013 : vers une saga « Mini » ?

Stéphane Peterhansel, mais aussi Joan « Nani » Roma et Krzysztof Holowczyc, les trois têtes d’affiche du team X-Raid, sont des prétendants au titre légitimes sur le Dakar 2013. Mais plusieurs menaces pèsent sur les Mini, y compris celle d’une lutte interne…

Après avoir remporté son premier titre grâce au duo constitué de Stéphane Peterhansel (notre photo) et Jean-Paul Cottret, l’écurie X-Raid aligne au départ du Dakar une dreamteam qui se positionne comme la prétendante légitime à la victoire, avec sept voitures au départ dont six Mini. Sur la démonstration livrée en 2012, l’armada montée par Sven Quandt aurait peu à craindre de la concurrence : les sueurs froides ont été rares du côté des favoris, qui ont terminé la course sur les deux premières marches du podium et gagné 8 étapes sur 13 avec 4 pilotes différents ! Pour autant, la donne a peut-être changé en cours d’année, et la domination des Mini n’est pas assurée, de l’aveu même de Stéphane Peterhansel. Bien qu’il se soit imposé sur la Baja d’Espagne et le Rally dos Sertoes, ses deux seules courses cette saison, le capitaine prédit que, « cette année la concurrence sera bien là. Et nous serons certainement un peu plus en retrait en termes de puissance à cause des nouveaux règlements ».
La question du différentiel de performance entre les Mini et leurs rivales ne pourra être tranchée que sur la piste, et l’application d’un nouveau règlement technique qui limite les possibilités de développement des moteurs pourrait en effet changer la donne. Quoi qu’il en soit, X-Raid reste la seule équipe dont trois pilotes s’affichent comme des vainqueurs en puissance, avec Nani Roma et Krzysztof Holowczyc, en plus de Peterhansel. La richesse de l’effectif est naturellement regardée comme une possibilité de jouer plusieurs cartes par Sven Quandt : « Nous avons trois cordes à notre arc, dans la bataille pour les premières places ». Mais l’ancien pilote a aussi conscience qu’il devra canaliser les ambitions au sein de son groupe. S’ils savent se montrer professionnels et disciplinés lorsque le devoir et la raison l’exigent, ces compétiteurs hors-normes sont avant tout guidés par leur appétit de victoire, comme l’explique Roma, déjà sacré en deux-roues en 2004. « En terminant 2e de la dernière édition, bien sûr qu’on pense à la première place ! ». Au diapason du Catalan, Holowczyc, qui avait passé l’essentiel de l’édition 2012 sur le podium provisoire avant de rétrograder en fin de rallye, n’exprime pas autre chose en se projetant sur la course 2013 : « j’ai davantage d’expérience maintenant, et rien ne devrait m’arrêter maintenant pour tenter de célébrer un succès majeur au Dakar ».

Photo : DR - Article publié le 27 décembre 2012

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité