Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

Auto : Mathieu Jaminet, de la RCZ à la R8

Champion de France de la 1re édition du championnat RCZ GT Academy soutenue par la FFSA et ORECA/GT Tour, Mathieu Jaminet a pris un virage à 180° avec succès après s’être essayé à la monoplace. Prochaine étape : le championnat FFSA GT au sein de Saintéloc Racing, l’écurie qui lui a donné sa chance.

« La bagarre a été au sommet pendant 17 tours et même si je ne m’impose pas lors de cette ultime épreuve du championnat, après avoir notamment écopé d’une pénalité de 30 secondes après l’arrivée, le plus important en effet était de décrocher le titre. Je tiens à remercier toute l’équipe Saintéloc Racing qui a fait tout au long de la saison un travail formidable et qui s’achève de la meilleure des manières ce week-end au Castellet… » Voici ce que disait Mathieu Jaminet en octobre dernier, après avoir acquis son titre de haute lutte aux dépens de Julien Briche, autre ténor du championnat RCZ, 1re version. Lorsque nous l’avions quitté en mars 2011 (Moselle Sport n°10), Mathieu Jaminet évoluait encore en Formule Renault. Une voie royale mais qui coûte cher, très cher. Trop cher. « Il me manquait 250 000 € pour boucler le budget. Et puis les résultats ne sont pas allés en s’améliorant : j’ai fini la saison 15e sur 40 et surtout beaucoup douté. J’ai eu l’opportunité, après la saison, de refaire quelques journées en Formule Renault pour voir si j’étais toujours dans le coup. Heureusement, c’était le cas. Puis Peugeot m’a contacté en mars 2012 », se souvient Mathieu. L’écurie Saintéloc Racing était alors à la recherche de pilotes pour courir en RCZ GT Academy. Les tests du Mosellan s’avèrent concluants et il embarque pour 12 courses réparties sur 6 meetings qui l’emmènent sur les circuits de Magny-Cours, Paul-Ricard, Val de Vienne ou Le Mans.

Bourse de 60 000 euros

Le passage de la monoplace à la voiture fermée ne s’est pas fait sans heurts. « Il faut savoir gérer le poids, les réactions d’une traction par rapport à une propulsion puis on voit moins bien que dans une monoplace. » Mathieu s’habitue très vite et occupe les avants-postes dès le début du championnat. Aujourd’hui, le résultat est là : il a obtenu de Peugeot, une bourse de 60 000 euros qui va lui permettre de disputer des courses à l’échelon supérieur : le championnat GT FFSA avec comme nouvelle monture, une Audi R8 LMS Ultra. Et ce, toujours avec Saintéloc. Car, c’est bien connu, on ne change pas une équipe qui gagne.

Ses ambitions

« Réussir ma prise en main de l’Audi et bien figurer sur les 7 courses en championnat qui vont, outre la France, m’emmener à Imola et Spa-Francorchamps. Je devrais également faire une pige en rallye à bord de la 208 R5. Prochain objectif : si j’ai le budget et les capacités techniques, j’aimerai accéder à l’Endurance Séries et pourquoi pas un jour, disputer les 24 heures du Mans… »

Photo : DR - Article publié le 11 mars 2013

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité