Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

A l’essai : Citroën C4 Aircross 1.8 HDi Exclusive – 150 ch

Sorti il y a tout juste deux ans, le SUV Citroën n’est un Français de souche. En effet, issu de la collaboration avec le Japonais Misubishi, l’Aircross est un 4×4 ASX « recarrossé » à la sauce DS, la famille à succès de Citroën. Mais une belle gueule ne fait pas tout. Illustration du propos.

Esthétique

Prenez un châssis et trois marques (Mitsubishi, Peugeot et Citroën). Baptisez-le (ASX chez Mitsubishi, 4008 chez Peugeot et Aircross chez Citroën) et habillez-le avec les attributs de votre marque. À ce petit jeu, c’est Citroën qui s’en sort le mieux. La marque aux chevrons qui surfe sur la patte stylistique de sa gamme DS, a réussi à faire du fade Mitsubishi ASX, un engin séduisant. Led semblables aux DS3 et DS5, larges optiques, calandre spécifique, feux arrière aux formes inédites et jantes de 18″ magnifiques, le C4 Aircross en jette. Un beau résultat tant que l’on ne monte pas à l’intérieur.

Vie à bord

Citroën n’est pas allé au bout de sa démonstration de force extérieure. L’intérieur – hormis quelques gimmicks propres aux chevrons – est décevant. Où est donc passée l’identité Citroën ? Planche de bord sans grâce et sans personnalité mais surtout bas de gamme. Pas de matériau moussé, du plastique dur aisément rayable, un peu partout dans l’habitacle plutôt vaste par ailleurs. Lorsque l’on est habitué aux autres productions Citroën et en particulier à la gamme premium DS, il y a de quoi être déçu. Pour le tarif, on reste vraiment sur notre faim. Il faut tout de même saluer l’équipement très complet et une innovation dont la maison mère française ne nous habitue encore que très peu : la clé mains-libres. Or, une fois de plus, nous ne sommes pas au bout de la démarche : c’est très pratique sauf lorsqu’on s’éloigne de la voiture, elle ne se ferme pas… Renault, par exemple, fait mieux, bien mieux. Bon point pour l’écran tactile et la multitude d’informations contenues dans l’ordinateur de bord. Bref, l’Aircross est capable du pire comme du meilleur. On serait plus indulgent si le tarif l’était aussi.

Équipement/budget

Nous disposions de la version la plus élevée, l’Exclusive. L’équipement est à la hauteur des ambitions d’un haut de gamme : climatisation régulée bizone, grand toit panoramique, régulateur de vitesse, Stop&Start, habillage cuir, GPS, 4 roues motrices, etc. C’est bien mais c’est cher. À 36 350 € l’unité, on est en droit d’avoir une finition à la hauteur. Et là malheureusement, ce n’est pas le cas. Un Peugeot 3008 HDi 150 Féline monnaye ses prestations de haut vol à un peu moins de 35 000 €, malus compris tandis qu’un Volkswagen Tiguan TDi 140 Sportline à 33 500 €, toujours malus inclus. Renault, parti sur le même principe que Citroën – le recours à une plate-forme asiatique – propose son Koleos pourvu de 175 chevaux en version Initiale à 35 100 euros.

Comportement routier/moteur

Comme l’ASX ou le 4008, le C4 Aircross se comporte plutôt bien sur la route. Mais quand on a conduit l’ensemble de la gamme Citroën, on est forcément déçu. Même si les DS – que ce soit la DS3, la DS4 ou la DS5 – sont plus fermes que les véhicules de la gamme C (C3, C4 et C5), le C4 Aircross est plus ferme que ferme. D’autant plus que les remontées de la direction sont assez désagréables. La faute aux magnifiques jantes de 18″… On ne peut pas tout avoir !

Le moteur d’origine Mitsubishi a du coffre à la fois sur le papier (300 Nm) et sur la route. Si les accélérations et les reprises sont de bon aloi, la consommation est très quelconque (7,5 litres/100 km de moyenne). Globalement, il manque de talent par rapport à un 2.0 HDi 150 maison et ne se démarque pas assez du petit 1.6 HDi 115, bien moins cher et qui remplit déjà très correctement son office. Une fois encore, le verre est à moitié vide ou à moitié plein. Cela dépend du côté duquel on se place.

L’avis de Moselle Sport **

Autant le style extérieur laisse augurer de belles promesses, autant on est très déçu à l’usage. À plus de 36 000 euros, l’acheteur potentiel ne s’attend pas seulement à du style mais à un véhicule au-dessus de la mêlée. Nombre de concurrents font mieux, bien mieux. Le C4 Aircross n’est pas une mauvaise voiture. Ce n’est pas non plus une très bonne voiture. Si vous êtes séduit par sa plastique, contenez-vous du HDi 115 et des promotions dont Citroën est coutumier.

Photo : DR - Article publié le 11 avril 2014

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité