Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

Meeting de Forbach : Lavillenie entre les gouttes

Dans des conditions climatiques difficiles, Renaud Lavillenie n’a pu faire mieux que 5,45m dimanche à Forbach. En revanche, Pascal Martinot-Lagarde s’en est bien sorti sur 110 mètres haies.

Renaud Lavillenie n’a pu faire mieux que 5,45m au saut à la perche, dimanche, lors du meeting de Forbach. La faute au mauvais temps. Pluie, vent et froid ont en effet accompagné les concurrents tout au long de la réunion lorraine. Le champion olympique a passé une barre à son premier essai, avant d’échouer à trois reprises à 5,63m. Dommage, car Lavillenie se sentait bien, un mois après avoir sauté à Des Moines, aux Drake Relays (5,50m) puis s’être remis d’une petite élongation.

 

« Si les conditions avaient été correctes, j’aurais pu tout de suite sauter assez haut. Je suis frustré », a commenté le perchiste français, néanmoins vainqueur du concours.  Renaud Lavillenie reconnaît quand même que « sous la pluie, j’ai été capable de faire quelque chose qui est proche de ce que je peux réaliser en temps normal ». Son petit frère, Valentin, s’est classé deuxième, à 5,30m. « La perf n’est pas haute, a-t-il confié.

 

Pascal Martinot-Lagarde a, lui, eu davantage le sourire. Sur 110m haies, le Français, médaille de bronze aux derniers championnats d’Europe en salle (sur 60m haies), s’est imposé en 13 »49 avec un vent défavorable (-0,2 m/s). Il a amélioré de quatre centièmes sa meilleure performance nationale de l’année. « Compte tenu des conditions climatiques, je suis vraiment satisfait, a-t-il déclaré. Je ne m’y attendais pas. Je suis très heureux. » «PML» l’a emporté devant Dimitri Bascou (13 »64) et son frangin, Thomas Martinot-Lagarde (13 »75).

Photo : DR - Article publié le 27 mai 2013

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité