Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

Metz Handball : la mauvaise passe

Ce match devait être qu’une promenade de santé pour Metz Handball face à l’OGC Nice de Sébastien Gardillou, ancien maître des lieux. En visite à Metz, tenant du titre de la compétition, l’OGC Nice a réalisé un coup retentissant en éliminant la troupe de Sandor Rac. Un défaite de sept buts d’écart (34-27) que n’avaient plus connues les Arènes depuis octobre 2009 lorsque les Messines étaient tombées face au Krim Ljubjana (37-30) en Ligue des Champions. Rien que ça.

Après un premier quart d’heure timoré et deux temps-mort posés par Sébastien Gardillou, la machine azuréenne s’est doucement mise en marche emmenée par Biljana Filipovic. Pourtant menées de cinq buts en début de match (12-6), les Niçoises renversent la tendance pour rentrer aux vestiaires en tête (14-16 à la pause). Avec une base arrière messine peu en réussite (8/31 pour l’ensemble des joueuses sur la base arrière) et une Cecilia Grubbstrom inspirée dans son but, Nice creuse peu à peu l’écart et récite son handball. Paule Baudouin, côté lorrain, est la seule à maintenir son équipe à flots. Les Niçoises décrochent un précieux succès et font le plein de confiance avant d’aborder le sprint final pour la qualification en play-offs.

 

Pour Metz, c’est le début des ennuis. Après la défaite concédée à Fleury en championnat il y a dix jours, l’avenir de Sandor Rac s’assombrit encore un peu plus. Un revers en Coupe d’Europe lors de la double confrontation face à Zvezda Zvenigorod (Russie) (1er & 8 février) pourrait condamner l’entraîneur serbe.

Photo : DR - Article publié le 27 janvier 2014

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité