Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

Il n’y a pas que les filles !

Metz Handball, ses 17 titres de championne de France, ses internationales… Stop ! N’en jetez plus. Pour une fois, nous n’allons pas parler des féminines mais de la gent masculine. En effet, quelque 200 garçons complètent les rangs de Metz Handball. Pour en savoir un peu plus sur les collègues des Dragonnes, nous avons rencontré Stéphane Leidwanger, responsable de la cellule garçons et entraîneur adjoint de l’équipe première.

Douze équipes de jeunes, quatre équipes seniors, soit un effectif de 200 joueurs. Des chiffres qui parlent. « Et ça fait quatre ans que ça dure », rappelle avec le sourire, Stéphane Leidwanger, responsable de la cellule masculine et entraîneur adjoint de Dragan Majstorovic aux commandes de l’équipe première, évoluant en championnat de France de N2. « Par le passé, nous avons fait souvent l’ascenseur entre la N1 et la N2. Je ne vais pas vous dire que notre objectif est la montée mais plutôt de jouer les premiers rôles cette saison. Et s’il y a de la place, pourquoi pas ? » À la question de savoir s’il n’est pas trop dur de vivre dans l’ombre des filles, Stéphane, l’ancien du Smec coupe court. « Il est vrai que l’image des filles est prépondérante : en même temps, elles le méritent bien. Lorsque le Smec a périclité, nous avons été bien contents de retrouver un toit. Puis Metz Handball, c’est pas mal du tout ! » Stéphane Leidwanger a alors pris en charge la cellule dédiée aux joueurs. « Mes missions sont multiples : je m’occupe bien évidemment de l’intendance et de la logistique mais aussi de la gestion des effectifs, des demandes des entraîneurs… Et de participer activement à l’objectif commun à toutes les équipes : jouer au plus haut niveau possible. » C’est le cas pour l’ensemble des équipes, avec notamment la première qui joue en N2, la 2 en prénational et la 3 en honneur régional. « Nous disposons également de bons jeunes engagés en championnat de France des moins de 18 ans. » Une jeune garde dans laquelle Dragan Majstorovic et Stéphane Leidwanger viennent piocher pour renforcer la N2. « Notre effectif est réduit et pas aussi étoffé que celui de Sarrebourg, le leader. Nous sommes aussi repartis quasiment d’une feuille blanche, car du 7 de base de la N1 de la saison dernière, il ne nous a resté que trois joueurs. C’est pour cette raison que nous avons mis plus de temps à trouver les automatismes ». Mais Metz Handball version 2012-2013 peut compter sur quelques révélations : Peter Marusic – « une très bonne recrue qui nous vient de Slovénie » – et Geoffrey Bettenfled, un pur produit de Metz Handball. Rendez-vous à la fin de la saison en…N1 ?

Photo : DR - Article publié le 16 avril 2013

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité