Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

Il était temps que cela se finisse…

Malgré sa défaite à domicile contre Nîmes (31-28) dimanche, Metz s’est classé troisième du Championnat de France. Lors du match aller de la finale pour la 3e place, les Lorraines avaient nettement gagné en déplacement (33-25) mardi dernier.

La saison s’est achevée comme un symbole. Le symbole d’une équipe friable et fragile, loin de l’image destructrice que le club incarnait il y a encore quelques années. Saison paradoxale pour une formation quasi identique à celle du titre de champion de France l’an dernier, et qui n’aura remporté « que » la Coupe de France. Pendant ce temps-là, Fleury trustait les honneurs cette saison, en remportant notamment son premier titre de champion de l’histoire. Saison décevante pour une équipe en fin de cycle, qui verra de nombreuses joueuses quitter le club (Gonzalez Ortega, Broch, Liscevic, Pierson) et d’autres invitées à chercher un club (Baudouin, Mendy).

 

Pour relancer la machine enrayée, Thierry Weizman a déjà bouclé son recrutement avec les arrivées d’Alice Lévêque et Marion Maubon (Mios-Biganos), Camille Aoustin (Nantes), Sladjana Pop-Lazic (Besançon, D2), Xenia Smits (ALL, Blomberg) et la gardienne Marina Rajcic (MON, Podgorica).

 

Comme en 2012 et 2010, Metz Handball hérite de la troisième place du classement. Les deux dernières fois avaient amené le départ de l’entraîneur, Bertrand François et Sébastien Gardillou. Jérémy Roussel devrait passer entre les balles. Pour cette fois…

Photo : DR - Article publié le 1 juin 2015

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité