Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

Handball : le Top 3 des pires recrues de Metz

Parfois, Metz Handball ne tape pas dans le mille. Personne n’est à l’abri de l’erreur de casting. Le club messin, multi champion de France n’échappe pas à la règle. Preuve en est…

1- Olivia Costache (2008-2009). Peut-être la seule erreur du club mosellan sur le poste de gardienne. Face au départ de Linda Pradel en 2008, Metz cherche à doubler un poste dont émerge la jeune Amandine Leynaud. Le club engage la Roumaine Olivia Costache (21 ans) à Valcea. D’une faiblesse technique presque aberrante, la jolie portière ne restera qu’une saison à Metz et disparaîtra des radars après.

 

2- Lidija Horvat (2010-2011). Cherchant une remplaçante à Camille Ayglon, partie à Nîmes retrouver son compagnon, Metz frappe un grand coup dans le monde du hand européen en arrachant la Croate Lidija Horvat au monstre Podgorica. Oui, mais voilà, trop lente, trop hésitante, trop laborieuse la gauchère ne s’adaptera jamais au collectif de Gardillou et repartira au bout d’une petite saison seulement.

 

3- Marion Limal (2011-2012). Précédée d’une réputation flatteuse avec son club autrichien d’Hypo Niederösterreich, avec lequel elle a joué la Ligue des Champions, Marion Limal, internationale, sera une grosse déception malgré un début de saison intéressant en Moselle où son bras droit le mènera même jusqu’à une médaille d’argent aux championnats du monde de 2011. L’arrière gauche perd peu à peu ses repères et part à Nîmes au bout d’un an, perdant aussi sa place chez les Bleues.

…et aussi : Koumba Cissé, Victoria Czaki, Oxana Pal.

Photo : DR - Article publié le 30 avril 2014

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité