Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

Une claque et on repart ?

Giflés par les Girondins de Bordeaux mercredi soir à Saint-Symphorien (0-3), les Messins ont concédé leur première défaite à domicile de la saison. Loin de s’inquiéter, Philippe Hinschberger devra remobiliser ses joueurs pour un déplacement à Montpellier et ainsi endiguer une période moins faste pour ses joueurs.

Solides à domicile jusque-là, les Messins ont pris une violente petite claque derrière la tête de la part de Bordelais vexés d’avoir perdu lors de la dernière journée à domicile contre Angers. Bonne surprise de l’effectif bordelais depuis son arrivée en janvier 2016 sur les bords de la Garonne, Malcom a été au four et au moulin et s’est montré décisif à deux reprises. Une performance que saluera à coup sûr Jean-Michel Aulas… Le gardien messin Thomas Didillon, imbattable depuis le 13 août dernier, en a pris trois d’un coup. 

 

Paradoxalement, les Girondins vont surprendre leurs hôtes sur un contre. Dominé dans le premier quart d’heure, le FC Metz se procure les meilleures occasions en première période. Sarr manque de peu le cadre à la demi-heure de jeu et Mollet oblige Carrasso à bien se détendre (21e). Et c’est c’est Malcolm qui va faire basculer le match.Pas loin d’une passe décisive pour Thomas Touré quelques minutes auparavant, le Brésilien envoie un centre en retrait d’Isaac Kiese Thelin dans le filet opposé (37e), inscrivant ainsi son troisième but de la saison. 

 

Isaac Kiese Thelin (52e) et Thomas Touré (61e) tentent leur chance, mais une fois encore, c’est l’ex-attaquant des Corinthians Malcom qui fait la différence. Le Brésilien s’infiltre dans la défense, décale Kiese Thelin, et c’est Gaëtan Laborde qui est à la finition avec une reprise acrobatique spectaculaire (71e). À peine rentré en jeu, le jeune Messin Moussa Seydi concède un penalty. Isaac Kiese Thelin s’en charge avec autorité (76e). La messe est dite.

 

« La défaite est logique, elle ne souffre aucune contestation sur l’ensemble du match, notamment sur la deuxième période, analyse Philippe Hinschberger. On aurait pu rentrer au vestiaire sur un score de parité mais on se fait contrer, c’est regrettable. On a pris une belle leçon. Il aurait fallu qu’on s’applique plus dans nos transmissions, on a beaucoup de déchet technique. On leur a rendu trop de ballons et on l’a payé cher. On n’a pas été assez agressif, on a été trop spectateur. Il nous a manqué un peu de tout ce soir. C’est une piqûre de rappel : quand on n’est pas au niveau de la Ligue 1, on prend une fessée. Et ce soir, on n’était pas au niveau. »

Photo : DR - Article publié le 22 septembre 2016

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité