Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

Tu sais que le FC Metz est revenu en Ligue 1 quand…

Ça y est, ca y est !!!! Le championnat de Ligue 1 a recommencé et il y a (enfin) le FC Metz. Fini de regarder Jour de foot en voyant ces lulus d’Evian et ces peintres de Sochaux de se faire secouer alors que tu attendais patiemment le lundi soir pour voir Créteil-Metz sur Eurosport… C’est fini ! Bonjour Paris, Monaco, Lille, Marseille et Nancy (non, je déconne). Et merci pour tout.

– Tu as arrêté tes séances chez le psy où tu lui expliquais que les commentaires de Christian Jeanpierre pour les Bleus et de Xavier Gravelaine pour le FC Metz sur Eurosport, c’était trop pour toi et que tu allais craquer…

 

– Nancy joue la veille de ton équipe alors qu’avant c’était le contraire. Et làààààà, c’est « qui qui » fait le maliiiiiiin !!!!!!!

 

– Tu peux enfin revoir « L’amour est dans le pré » le lundi soir avec ta femme et éviter une énième crise conjugale.

 

– Fini, dans la rubrique « Transferts », les mecs inconnus comme Pastorelli, Etchevez ou Chouleur… maintenant, il y a Krivets, Andrada et Palomino… ah bah nan, finalement, ça ne change rien.

 

– A part qu’ils ne viennent pas de Mantes-la-Jolie, Nogent-le-Rotrou ou La Bourboule FC, mais du Bélarus et d’Argentine. Na !

 

– Tu as eu ton petit sourire de fierté quand les journaux parlaient de Malouda, Obraniak ou Niang au FC Metz.

 

– Que tu as rapidement éteint au profit du « C’était presque fait il paraît » et de te rappeler cette époque 98 où tous les grands noms étaient annoncés en Moselle après ce fameux titre de vice-champion de France.

 

– Tu fais tout pour que ta femme ait des copines ou même un amant…. si elle peut te foutre la paix le samedi soir pour mater Guingamp-Metz sur beIN Sports, ce serait parfait.

 

– Le derby contre l’ASNL, c’est bien gentil, mais après deux raclées, nous, maintenant, on joue avec les grandes personnes.

 

Robert Pirès préfère jouer en babouche en Inde que d’affronter Lorient le samedi avec son club formateur.

 

– Tu es incollable sur le Bélarus depuis l’arrivée de Krivets et tu regardes sur le net leur résultat en qualifs Euro. 1-1 contre le Luxembourg ? C’est quoi c’te blague ?

 

– Il y a un an, tu faisais le tour du quartier à poil pour fêter la victoire face au CA Bastia et tu te demandes ce que tu aurais dû faire de plus extravagant après la victoire contre Lyon.

 

– Tu vas te jeter sur Fifa 15 pour pouvoir faire un mode carrière avec le FC Metz en Ligue 1. Quel panard !

 

– Mais tu vas vite déchanter quand tu vas voir les notes de Bouna Sarr, la tronche mal faite de Ngbakoto ou le sens du placement de Choplin…

 

tu remplaces « Saaaaaakho, un p’tit but pour la route » par « Modiboooooooo, un p’tit but pour la route » et ça le fait.

 

– Tu dis, toutes les deux semaines, « tu vas au match ? » alors qu’avant, c’était une fois par an.

 

– Tu te demandes si tu es bien en Ligue 1 quand tu joues Evian-TG, Guingamp et Reims. Foutue changement d’époque.

 

– Tu as coché la date du 22 novembre sur ton calendrier. Pas de soirée raclette, pas de dîner en amoureux et encore moins « Les Ch’tis à Mykonos de la Jet Set à Marbella », le 22, on joue le PSG à Saint-Symphorien.

 

– Tu imagines Zlatan sur ta pelouse, ton stade. Et d’imaginer que Choplin va lui mettre la misère. Et là, tu te dis que c’est con comme idée.

 

– Début juin, tu t’es dit « je ne louperais Metz-Monaco pour rien au monde ». Début septembre, tu t’es dit que finalement, si tu as bridge ou aquagym à la place, ce n’est pas un drame. Au mieux, tu verras Berbatov, au pire, tu travailleras les cuisses à la piscine.

 

– Tu as tapé Aulas à Saint-Symphorien et ça, cela vaut aisément une humiliation à domicile par Orléans pour les 80 ans du club. Rien à faire.

 

– Tes déplacements ressembleront à quelque chose. Fini Fréjus, fini Le Poiré-sur-Vie et Créteil. Bonjour Bastia, Marseille et Nice. Et au revoir le PEL.

 

– Le FC Metz renoue avec ses grandes heures sud-américaines en recrutant Andrada, Palomino et Falcon. Celles des Aguirre, Moreno et D’Amico… et du coup tu flippes grave.

 

– Avant que ton paternel débarque dans ta chambre rempli de posters de Sylvain Marchal pour te rappeler ce que les noms de Curioni, Bargas ou Zappia voulaient dire. Cette époque noir et blanc.

 

– Tu peux parier sur PMU Sports ou Betclic sur le FC Metz avec une cote haute !!! Tu vas être riche ! ou perdre ta maison. Albert Cartier a les clés de ton destin.

 

– Tu peux enfin retourner dans un stade plein comme un œuf et vibrer comme jamais.

 

*Cet article a été produit sur le ton de l’humour, ceci est en aucun cas un article ayant pour but de choquer qui que ce soit.

Photo : Moselle Sport - Article publié le 9 septembre 2014

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité