Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

Pourquoi le FC Metz ne peut pas perdre contre l’ASNL

Aujourd’hui, c’est jour de derby. Au vu de l’attente des supporters et du classement respectif des deux équipes (1er et 3e), ce n’est pas un match comme les autres. Outre la rivalité régionale, c’est également un vrai enjeu sportif qui peut permettre à Metz de prendre de l’écart avec son adversaire du jour et à Nancy de raccrocher la première place. Mais malheureusement pour les Nancéiens, ils ne gagneront pas en terres messines. Voilà pourquoi.

– Car 80% de l’effectif messin ne sait même pas où se trouve Nancy donc pas de pression inutile…

 

– La dernière victoire de Nancy à Metz date d’octobre 1998. Et à cette époque, Robert Pirès était un minot et pas un consultant de beIN SPORT avec des cheveux blancs comme mèche « beau gosse ». Un bail donc.

 

– Quand tu tapes sur Google « La Lorraine est », la proposition est « grenat ». CQFD

 

– Nancy n’a plus marqué à Saint-Symphorien depuis 15 ans et 5 confrontations. Tony Cascarino se retourne dans sa bière.

 

– Yeni Ngbakoto est là. Il avait marqué à l’aller du derby 2013-2014 et était décisif, au retour, sur le but de Diafra Sakho. Donc messieurs les Nancéiens, c’est mort.

 

– A Nancy, il y a Hadji, Chrétien et bientôt Diakhaté. Metz n’a pas besoin de rappeler Babacar Gueye, Laurent Agouazi et Jeff Strasser pour essayer de gagner.

 

– A Nancy, ils ont un attaquant qui ne marque pas, Maurice Dale. Bon à Metz, il y a Amido Baldé. On oublie.

 

– Il y a deux ans, même Kwame Nsor avait marqué. C’est dire la marge du FC Metz aujourd’hui…

 

– C’est un peu comme si Habib Diallo marquait des buts en Ligue 2. C’te blague.

 

– Parce que la devise de l’ASNL, c’est « Qui s’y frotte, s’y pique ». Devise associée au porc-épic. Euh, quelqu’un m’arrête ou je continue. On parle d’un porc-épic !!!! Laissez tomber…

 

– Car Metz peut compter sur son lot de pénalty habituel. Et peut même se permettre de les louper. Si si. Ils peuvent. Le grand luxe.

 

– Car le public sera à fond derrière le siens. Et ça, c’est le fameux 12e homme…

 

Photo : DR - Article publié le 18 septembre 2015

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité