Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

On repart comme en 14 ?

Comme fin 2014, le FC Metz a débuté l’année 2015 par une défaite à domicile. C’est cette fois Montpellier qui est venu s’imposer à Saint-Symphorien (2-3) grâce à un triplé de Lucas Barrios. Un succès mérité pour les Montpelliérains qui ont malmené les Messins durant une grande partie de la rencontre. Pour Metz, la zone rouge se rapproche dangereusement.

Il a fallu que cela arrive à Metz. Lucas Barrios, seulement deux buts à son actif depuis le début du championnat, a inscrit un triplé salvateur qui a ruiné tout espoir, pour le FC Metz, d’obtenir le moindre point qui lui aurait offert un petit bol d’air après les victoires conjugués de Lorient et de Caen, et le nul de Bastia. « On était bien payé en menant à la pause, on a manqué trop de choses pour mettre en difficulté une belle équipe de Montpellier, a expliqué Albert Cartier après la rencontre. On n’a pas eu assez d’agressivité défensive, de jeu offensif, on a regardé des bons joueurs en face, on a été passif. C’est notre plus mauvaise prestation de la saison à domicile. »

 

Le FC Metz enregistre là un neuvième match sans victoire en championnat et s’est surtout montré inquiétant tout au long de la rencontre. Incapables de prendre le jeu à son compte, inoffensif en seconde période, le FC Metz a tiré au total 3 fois pour 2 tentatives cadrées. De son côté, Montpellier a pris sa chance 8 fois… « Il faut enchaîner des bons matches, pas en faire un seulement de temps de temps, comme à Nantes (0-0) la semaine passée, ajoute l’entraîneur grenat. On peut être relégable si l’Évian-TG ne perd pas au Parc des Princes ? Ça ne change rien, on sait que pour se maintenir, l’objectif reste toujours le même : gagner des matches. Tout le monde sait que c’est insuffisant, les joueurs sont frustrés, déçus, ils en sont bien conscients. »

Montpellier n’avait plus gagné à Metz depuis 1997…

Metz est tombé pour la 11e fois face à Rolland Courbis (en 22 confrontations), qui a trouvé dans le club lorrain sa proie préférentielle à égalité avec Toulouse. «Je suis doublement satisfait, de la victoire mais aussi du scénario, note le coach montpelliérain. On a réussi à construire cette victoire, après une première mi-temps qui fut par moment l’une de nos meilleures de la saison. On s’est pourtant retrouvé mené 1-2, ce n’était pas conforme à la physionomie du match. Peut-être que ce premier penalty de la saison pour nous a pu nous perturber ! »

 

Pour Metz, qui a mené au score grâce à un pénalty de Yeni Ngbakoto –  les Grenats ont obtenu 8 penalties en L1 cette saison, plus que n’importe quelle autre équipe de l’élite – et un but de Gaëtan Bussmann sur un excellent service de Bouna Sarr, il faudra rapidement retrouver le chemin de la victoire lors des deux prochains matchs (déplacement à Lyon et réception de Nice, tous deux victorieux ce WE), alors que l’on pouvait croire que Montpellier faisait une proie idéale. En effet, Montpellier n’avait gagné qu’un seul de ses dix derniers matches de L1 à Metz, pour six nuls et trois revers. La dernière victoire héraultaise sur la pelouse des Grenats remontait au 25 octobre 1997, grâce à un but du Camerounais Marcel Mahouvé (1-0)…

Photo : DR - Article publié le 19 janvier 2015

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité