Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

OM – FC METZ : Erdinç n’y était pas

Objectif du FC Metz hier : oublier son naufrage face à l’ASM en revenant avec les trois points du Vélodrome. Les Grenats sont revenus bredouilles. Malgré une copie plus ou moins convaincante.

Avant la trêve internationale, on avait laissé le FC Metz bien déboussolé. S’en prendre 7 à la maison, ça n’est jamais facile. Outre le fait de « passer pour des cons », dixit Philippe Hinschberger, le moral des troupes s’en trouve considérablement affecté. Les esprits étaient donc gonflés à bloc pour le déplacement au Vélodrome. Une équipe phocéenne qui a su faire la différence en disposant du FC Metz hier soir grâce à Gomis qui a enchaîné son 6e but de la saison. Tout avait pourtant bien commencé pour les Grenats. Le schéma tactique mis au point par Philippe Hinschberger augurait de belles perspectives : un 4-2-3-1 avec un Mevlut Erdinç en pointe soutenu par le jeune Gauthier Hein et le prometteur Opa Nguette, plus Florent Mollet en retrait dans l’axe. Et disons le tout de suite, jusqu’à la 9e minute, le match était clairement messin. Alors être mené sur un corner (tiré par  Thauvin déposé sur la tête de Gomis) passe d’autant plus mal (14e). Metz loin de s’en laisser compter, accroît donc la pression sur son adversaire par le biais d’Erdinç qui n’a que trop « vendangé » ses actions hier soir : une balle d’égalisation dans les pieds suite à l’ouverture sublime de Florent Mollet (30e) et trop de tergiversations (38e) devant le but de Pelé.

 

En deuxième mi-temps, les hommes de Philippe Hinschberger reviennent très forts dès l’entame avec Nguette qui parvient à centrer du côté droit pour la tête de Erdinç devant Rod Fanni (47e) sans toutefois trouver le chemin des filets. À la 50e, le sort s’acharne contre Metz avec un penalty non sifflé (faute de Gomis sur NGuette). Dix minutes plus tard, Assou-Ekotto sert une nouvelle fois Erdinç qui, une fois de plus, n’y était pas. Hormis une grosse frayeur sur les cages de Pelé (89e) et la tête hors cadre de Mandjeck (90e+3), plus rien de notable à se mettre sous la dent. Metz reste à 13 points, synonyme de 11e place. Prochain adversaire : Nice. Un tout autre calibre sans faire offense à nos amis olympiens.

Photo : Moselle Sport - Article publié le 17 octobre 2016

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité