Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

Metz, un motif d’espoir ?

La victoire arrachée à dix contre onze contre Ajaccio, pourtant sur une très belle série, démontre la force mentale messine déjà entraperçue contre Sochaux, mais n’a pas totalement rassuré tout son monde. Mais ce sont trois points qui font du bien.

On ne va pas se plaindre, Metz a gagné. Et cela n’était pas arrivé depuis 5 rencontres. Donc, on peut se réjouir. Surtout lors d’une journée où les adversaires directs, en attendant Red Star – Auxerre de ce soir, ont trébuché : Dijon s’est incliné face à Nîmes, Nancy à Bourg en Bresse, Le Havre à Sochaux alors que Lens et Clermont se sont neutralisés. Une belle opération comptable pour l’équipe de Philippe Hinschberger qui commence idéalement cette série de 3 matchs qui doit lui faire engranger 9 points indispensables en vue de la montée. Prochaines étapes : Paris FC à l’extérieur et Niort à domicile.

 

« C’est la victoire du cœur et de la rébellion, a expliqué le coach messin à l’issue de la rencontre. Elle n’enlève pas nos insuffisances et c’est dommage que certains ne soient pas entrés sur le terrain alors qu’on joue devant 10 000 personnes. Alors oui, la victoire est certainement très belle, mais c’est inespéré. C’était un peu comme Sochaux (1-0) , mais il y avait mieux à faire. On est tout le temps dans la réaction. »

 

Si les motifs de satisfaction sont là (le doublé de Diallo, la rébellion messine après l’expulsion de Métanire, la force de caractère et le résultat comptable), des motifs d’inquiétude n’ont pas été gommés. Metz est encore en réaction plutôt qu’en action, les supporters ont montré de (trop ?) nombreux signes d’agacement – en réclamant des têtes – certains joueurs n’étaient du tout au niveau (Mandjeck était à côté de ses pompes, Ngbakoto en baisse, Santos absent et Reis dépassé) et Metz n’est pas encore dans la peau du chasseur.

 

Prochaine journée, double objectif pour continuer à y croire : une victoire messine à Paris, contre le Paris FC, combinée à une victoire de Nancy (si si) contre Lens, un nul entre Clermont et le Red Star et enfin un faux pas du Havre contre Tours. Aujourd’hui à 2 pts de la 3e place (avant le match en retard du Red Star), Metz peut y croire. Mais il faudra (encore) faire mieux.

 

Photo : DR - Article publié le 14 mars 2016

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité