Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

Metz, on s’inquiète

Troisième défaite d’affilée pour les Messins, cette fois-ci à Lens (2-0), qui voient les relégables revenir à 4 points. Pour les Grenats, le match contre Bordeaux mercredi aura une grande importance.

Sur un air de Ligue 2 version 2013-2014, les Messins n’ont pas vraiment existé durant ce match dominé de la tête et des épaules par des Lensois revanchards et volontaires. Malgré un stade de la Licorne d’Amiens partiellement fâché (match arrêté pour jets de pétards et de fumigènes en première période, pancartes hostiles à Mammadov et Martel), le match s’est finalement conclue sur un clap de fin propice au bonheur des Nordistes, spécialité de la maison.

 

La prestation du jeune Benjamin Bourigeaud aura fait mal à une défense messine en grosse difficulté ces temps-ci : 11 buts encaissés lors des 5 derniers matchs de Ligue 1. Pour Bourigeaud, une première période très juste, au cœur du jeu, une seconde ponctuée de deux petits bijoux : un centre décisif pour El Jadeyaoui (1-0, 65e) et une tête décroisée sur un centre de Baal pour le KO (2-0, 79e).

 

Metz a longtemps résisté mais a craqué. Archi-dominateur, dans l’impact mais aussi dans la justesse technique, le Racing a en effet longtemps semblé frôlé avec la poisse du samedi soir, touchant deux fois la barre par Bourigeaud (10e) et Valdivia (29e), et ratant des situations face au but (Valdivia 24e, Coulibaly 45e). Mais les Lensois ont su maintenir leur étreinte et finir le travail, pour une fois.

 

Sans réaction, les Messins ont vécu une très longue soirée d’ennui offensif et dans l’incapacité de revenir dans un match à sens unique. Une absence inquiétante à deux jours de recevoir Bordeaux au stade Saint-Symphorien…

Photo : DR - Article publié le 1 décembre 2014

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité