Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

Metz ne confirme pas

Après une belle série en Ligue 1, le FC Metz s’est incliné à Angers qui n’avait plus gagné en championnat depuis trois mois. Pis, les Grenats ont vu deux joueurs importants voir rouge : Renaud Cohade et Fallou Diagne. Un samedi noir pour des Messins relégables de nouveau.

Angers réalise une très bonne opération en vue du maintien en se donnant de l’air sur la zone rouge, au détriment de son adversaire du soir… Qui a perdu deux joueurs qui plus est. Les 20 premières minutes de jeu n’ont laissé que très peu de place au spectacle tant les deux équipes apparaissent paralysés par l’enjeu de ce duel de mal-classés. Il aura fallu attendre la belle inspiration de Flavien Tait sur coup-franc pour avoir le premier temps fort… et le premier but. Didillon n’étant pas exempt de tout reproche malgré tout. Une avance de courte durée pour le SCO, puisqu’à la suite d’un cafouillage défensif, Ismaël Traoré dévie dans son propre camp une frappe d’Opa Nguette. « On avait très mal débuté le match, explique Philippe Hinschberger. Angers a fait son match de 19e, j’aurais aimé qu’on fasse un match de 18e. Notre première mi-temps était famélique, et on n’a même pas été capables de garder deux minutes notre égalisation miraculeuse… »

 

Après un début de rencontre terne, la rencontre s’emballe et Nicolas Pépé permet au SCO de reprendre les devants dans la foulée. Profitant des largesses défensives des Grenats, il trompe Didillon seul dans l’axe. La nervosité se fait ressentir, à l’image de Renaud Cohade qui écope d’un carton rouge après un coup de coude sur Vincent Manceau. Angers rejoint donc la mi-temps en supériorité numérique et avec un but d’avance. La fébrilité générale des Messins dans la relance les empêchait de toucher leurs éléments offensifs, alors leur technicien ne s’est pas arrêté sur l’arbitrage de la soirée, finalement bien plus cohérent que son équipe. Si Angers pousse, Metz ne va pas tarder à toucher le fond. Fallou Diagne, récent transfuge messin écope lui aussi d’un carton rouge après un mauvais geste sur Pavlovic. « A onze c’était déjà dur, à dix c’était un peu plus dur, à neuf c’est devenu impossible. L’expulsion en deux temps me gêne un peu. » Les Messins terminent la rencontre à courir derrière le ballon, monopolisé par les joueurs de Moulin qui manquent une nouvelle fois le break dans le temps additionnel (90+2′). Angers brise sa série de matchs sans victoires et réalise une très bonne opération en se se donnant de l’air sur la zone rouge. Son adversaire du soir redescend à la 19e place.

 

 

 

Photo : DR - Article publié le 30 janvier 2017

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité