Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

Metz n’a pas touché au but

En supériorité numérique durant presque une heure, les Messins ont buté sur la défense stéphanoise sans parvenir à faire trembler les filets (0-0). Si les hommes de Philippe Hinschberger ont enrayé cette spirale de défaites, les Messins sont toujours à la recherche de leur première victoire depuis la 7e journée. Mais, au moins, Metz n’a pas perdu.

Les 15 premières minutes étaient à l’avantage des Grenats. Si les Messins auraient pu obtenir un penalty pour une main dans la surface sur un centre de Cohade , ils ont inscrit un but hors-jeu, par l’intermédiaire de Mevlut Erding qui croyait avoir ouvert le score face à son ancien club au quart d’heure de jeu. Un hors-jeu légitime puisque seul un joueur stéphanois était derrière Erdinç, Ruffier étant parti à l’abordage. Après avoir laissé passer l’orage, les Stéphanois ont refait surface, notamment sur coups de pied arrêtés ou une frappe de Theophile-Catherine après un amour de passe de Jordan Veretout à la demi-heure de jeu. « C’est un peu le verre à moitié plein, à moitié vide, explique Philippe Hinschberger. A moitié plein parce qu’on a pris un point et pas encaissé de but et à moitié vide parce qu’on aurait aimé être plus dangereux, avoir plus d’occasions de but notamment en deuxième période. »

Oussama Tannane exclu

Le match est haché et les cartons pleuvent. Le Stéphanois Oussama Tannane multiplie les accrochages et se fait très logiquement exclure pour deux cartons jaunes reçus coup sur coup. Pas de quoi calmer les 21 acteurs pour autant. Suite à un bon débordement côté droit de Nguette, Erding se retrouve en position idéale mais manque le cadre de justesse… Plus saignants, les joueurs de Philippe Hinschberger dominent au retour des vestiaires avec notamment un coup franc de Lejeune qui frôle la barre transversale. Malgré la maîtrise du ballon, Metz peine à se montrer très dangereux. Discrets, les joueurs de Christophe Galtier passent tout près du hold-up sur corner, avec une reprise de Loïc Perrin repoussée sur la ligne par Balliu. Malgré les efforts des locaux, on en restera là. « On était dans une spirale hyper négative, alors, ce petit point, on le prend. A onze contre dix, on a manqué de justesse technique dans les trente derniers mètres, mais on a atteint l’objectif qui était de garder notre cage inviolée. Il y a eu une grande amélioration du comportement défensif. En terme de possession de balle, on a moins couru derrière le ballon que d’habitude, c’est forcément positif, il aurait juste fallu qu’on mette plus de justesse. » Les Messins sont 14e alors que leurs adversaires sont 9e.

 

Photo : Moselle Sport - Article publié le 7 novembre 2016

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité