Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

Metz limite la casse

Battu (2-0) au Parc des Princes lors de ce dernier quart de finale de la Coupe de la Ligue, le FC Metz sort de ce match dignement, évitant l’humiliation prédite après la démonstration des Parisiens face à Bastia (7-0) quelques jours plus tôt. Metz va pouvoir se concentrer sur le championnat et le maintien dorénavant.

Deux coups de tête du capitaine Thiago Silva, sur deux corners d’Angel Di Maria, ont permis au Paris SG de se qualifier pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue, malgré une prestation pas totalement maîtrisée face à Metz (2-0), mercredi au Parc des Princes. Unai Emery avait jeté un petit doute sur la présence de Thiago Silva face à Metz, mardi en conférence de presse, évoquant un petit pépin physique. Finalement, le Brésilien était titulaire mercredi, et le choix du technicien basque s’est avéré largement payant. Deux fois en deux périodes, la capitaine parisien a relâché la pression sur le PSG en inscrivant deux buts copie conforme (27e, 72e), sur des corners tendus d’un Angel Di Maria plus inspiré que les derniers mois.

 

Les Messins, trop discrets pour tenter d’inquiéter des Parisiens dans un fauteuil, ont pu surtout compter sur la belle performance de David Oberhauser pour éviter le naufrage. Sur la maladresse d’Edinson Cavani aussi mais la doublure de Thomas Didillon mérite largement les louanges de ses partenaires et de son coach, Philippe Hinschberger. « Oberhauser a fait quelques sauvetages in extremis qui nous ont laissés dans le match mais c’est sûr que c’est désagréable de perdre sur deux corners alors qu’on les a préparés, qu’on sait quasiment où va tomber le ballon, même s’ils sont bien frappés. C’est forcément rageant de perdre dans ces conditions-là. »

 

Les Messins auront tenté quelques incursions, par Vion, Mollet ou Diallo mais sans vraiment faire trembler Alphonse Areola. « Sur la deuxième mi-temps, on a montré le bout de notre nez, on aurait pu faire mieux car on a peu sollicité leur gardien mais on a eu quelques situations, ajoute l’entraineur grenat. On savait que la première semaine de 2017 ne serait peut-être pas la semaine idéale pour se refaire la cerise, on verra ce qu’on arrivera à faire à Nice (dimanche en L1). »

Photo : DR - Article publié le 12 janvier 2017

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité