Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

Metz dans le rouge

Battu (à la régulière ?) chez le leader lyonnais (2-0) sans avoir été ridicule, le FC Metz se retrouve à la 20e place du classement après les victoires conjuguées de Caen à Rennes et d’Evian contre Toulouse. Réduit sévèrement à dix sur le pénalty accordé aux Lyonnais, les Messins n’avaient plus les armes nécessaires pour combattre. Metz est dans la zone rouge…

Avaient-ils besoin de cela ? Habitués à obtenir des pénaltys (5e transformé par Alexandre Lacazette cette saison, plus que quiconque), les Lyonnais ont en plus bénéficié d’un joli coup de pouce de l’arbitre, Olivier Thual, qui décidait d’expulser Guido Milan, coupable d’une faute dans la surface de réparation sur Ghezzal (30e). Une heure à dix contre onze, c’était trop pour des Messins en manque d’inspiration face à un OL sûr de son fait et terriblement bien mis à l’aise à la demi-heure de jeu.

 

Cinq minutes avant la double peine, le FC Metz perdait Florent Malouda, pour son grand retour à Lyon, au bout de 25 minutes, touché à la cheville. Et c’est Yeni Ngbakoto qui effectuait sa rentrée… Pour 9 minutes seulement puisqu’Albert Cartier décidait de sortir le milieu de terrain messin pour faire rentrer Sylvain Marchal (34e)… Curieuse décision qui n’empêchait pas les Lyonnais de corser l’addition par Corentin Tolisso (83e).

 

« Je ne conteste pas le score, c’est difficile de venir jouer chez le leader, a réagi l’entraîneur messin après la rencontre. Mais on n’a pas été verni, pas vraiment aidé. Il y avait un bonne organisation de notre part pour gêner Lyon et j’aurais aimé la voir plus longtemps sur le terrain. Ça n’empêche que Lyon a bien joué et s’est créé des occasions. »

 

Metz est 20e et voit Nice débarquer à Saint-Symphorien samedi. Nice qui vient de se farcir l’OM en championnat. Vaste programme…

Photo : DR - Article publié le 26 janvier 2015

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité