Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

Metz, ça coince à l’extérieur

Avec deux victoires en six déplacements, le FC Metz montre ses premiers signes de faiblesse dans un championnat National où Créteil s’envole chaque semaine un peu plus. Si la forteresse Saint-Symphorien est imprenable (7 victoires en 7 matches), les quatre dernières sorties des hommes d’Albert Cartier se sont soldées par trois nuls et une défaite. Après n’avoir pu ramener mieux qu’un match nul et vierge de Colmar (0-0), les Messins se trouvent aujourd’hui à six points du leader cristolien, mais sont cependant installés confortablement à la deuxième place du classement, laissant le troisième Le Poiré-sur-Vie à sept points, avec un match en plus.

Vendredi soir, à Colmar, ce 0-0 n’a pourtant pas ennuyé les 2 500 supporters présents en Alsace puisque les deux équipes ont eu de nombreuses occasions d’ouvrir le score. Par un but refusé sur hors-jeu, d’abord, de Diafra Sakho pour les Messins (13e) ou sur un pénalty pour Colmar, stoppé par Johann Carrasso (69e) ensuite. L’expulsion de Jude Varsovie pour Colmar, après avoir stoppé irrégulièrement Sakho en position de dernier défenseur (87e), préservait le match nul pour les locaux. Mais cette bonne impression laisse songeur. Metz peut-il retrouver le chemin de la victoire hors de ses bases ? Réponse le 23 novembre, à Rouen. D’ici là, ce sont les Parisiens du Red Star qui tenteront de faire un coup en terres mosellanes samedi prochain…

 

Plus de 400 supporters messins avaient fait le déplacement à Colmar. Une violente bagarre entre factions de supporters messins a éclaté peu de temps avant la mi-temps. Elle s’est poursuivie durant cinq minutes sous les lazzis des supporters alsaciens. Au final, peu de dégâts ni de blessés sont à déplorer. Un supporter messin s’est ouvert la main en passant par-dessus un grillage, mais sans gravité. La buvette a été saccagée et les héras (grillages métalliques) qui protégeaient la construction de la nouvelle tribune ont été arrachés. Hélas, la bêtise n’a pas de limite.

 

Les dirigeants de Biesheim (qui reçoit le FC Metz le 18 novembre pour le compte du 7 e tour de la Coupe de France) sont prévenus.

Photo : DR - Article publié le 5 novembre 2012

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité