Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

Metz a réussi son examen d’entrée

Après un début de saison prometteur (2 victoires et 1 défaite à Paris), le FC Metz se déplace à Nantes le 11 septembre prochain dans l’espoir de confirmer les belles choses entrevues contre Lille et au Parc des Princes. Discrètement, le FC Metz s’installe en Ligue 1 avec bien plus de certitudes que son voisin nancéien. Au point de faire le même coup que le SCO Angers 2015-2016 ?

Metz réussit à domicile

100 % de victoires des Grenats à domicile, les débuts du FC Metz dans son antre sont réussis. Philippe Hinschberger qui base chaque saison sur un maximum de points engrangés à domicile est parvenu à poursuivre la belle série débutée l’année dernière en Ligue 2. « Le FC Metz était en déficit de match gagné à Saint-Symphorien l’an dernier, explique-t-il. Les matchs gagnés à l’extérieur du début de saison étaient gagnés difficilement. Par contre, les performances à domicile étaient insuffisantes. Mais il est évident que tout se joue à domicile dans une saison. » Lille puis Angers, avec des fortunes diverses, sont rentrés chez eux sans marquer le moindre de point. Une performance qui s’explique par un recrutement intéressant ou la suffisance de leurs adversaires ?

Les recrues dans le bon tempo

Si l’on excepte Benoît Assou-Ekotto et Milan Bisevac, derniers arrivants, l’ensemble des recrues ont fait leur apparition depuis le début de saison. Franck Signorino était blessé lors de la réception de Lille et Yann Jouffre l’était également pour la venue d’Angers. Alignées, les recrues ont fait bonne impression. Mention spéciale pour Simon Falette, pourtant en manque d’expérience de L1 avant le début de saison. Renaud Cohade fait beaucoup de bien dans l’entre-jeu et Mevlüt Erding, avec 2 buts en 3 matchs et un gros abattage en attaque montre de bonnes dispositions. Opa Nguette a été excellent contre Lille et intéressant à Paris alors que Yann Jouffre n’est pas encore à 100% pour exprimer la plénitude de son réel niveau. Florent Mollet est un peu moins en lumière au vu de ses prestations mais reste un espoir sur qui Metz pourra compter. Franck Signorino fait du Franck Signorino : combattif et

Thomas Didillon en feu

A l’instar de son début de saison dernière, Thomas Didillon impressionne les observateurs de Ligue 1. Auteur de trois très bons matchs, le gardien international espoir a permis aux siens de remporter de précieux points. Des performances remarquées qui lui ont valu le fait d’être dans l’équipe-type de la 3e journée après sa prestation face au SCO. Pourra-t-il poursuivre ses prestations de grande classe ?

Bisevac, à la place de qui ?

Tous deux buteurs contre Angers, Guido Milan et Simon Falette vont sûrement devoir laisser une place au Serbe, recruté pour apporter sa grande expérience de la L1 (Lens, Valenciennes, Paris, Lyon) à ses jeunes partenaires. Au vu du profil de l’ancien défenseur de la Lazio Rome, il paraît plus probable que ce soit Guido Milan qui fasse les frais de son arrivée. La vitesse de Falette sera plus utile pour compenser les éventuels soucis de rapidité du joueur de 33 ans. Mais pour autant, le capitaine actuel a encore son mot à dire.

 

 

Photo : Moselle Sport - Article publié le 30 août 2016

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité