Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

Mais que diable s’est-il passé ?

Terriblement efficaces, les Messins ont frappé un grand coup en s’imposant à Dijon (4-0) et restent trois points devant Le Havre, quatrième. Grâce à un doublé de Yeni Ngbakoto et d’Habib Diallo, le FC Metz garde son destin entre ses mains et pourrait valider sa montée en Ligue 1 dès le week-end prochain contre Tours. Enjoy !

Incroyable. A la lecture du score finale, de nombreux observateurs ont dû tomber de leur chaise en apprenant la nette victoire des Messins en terres dijonnaises. Le FC Metz, dont on reprochait l’incapacité à battre des équipes de haut de tableau, vient de battre successivement le Red Star et Dijon, et renforcer ainsi cette troisième place synonyme de Ligue 1. Au-delà de réjouir les Nancéiens qui peuvent espérer devenir champion de Ligue 2 grâce à ce faux-pas de Dijon, le FC Metz possède trois points d’avance sur le HAC. Une victoire face à Tours vendredi et un faux-pas du HAC à Auxerre et la Ligue 1 accueillera les Grenats à bras ouverts.

Et comme un symbole, c’est le joueur le plus important de la saison, pas dans la forme de sa vie récemment, Yeni Ngbakoto, qui a inscrit un doublé salvateur, et l’homme de cette fin de saison, Habib Diallo, auteur lui aussi d’un doublé, qui ont porté Metz dans le nirvana. Une fin de saison en boulet de canon dont peu de gens croyaient après des faux-pas étonnants à Auxerre (défaite 4-0) ou à Nîmes (défaite 2-1) qui avaient sévèrement mis un doute sur les capacités messines à se montrer à la hauteur de l’événement. Mais les hommes de Philippe Hinschberger nous ont fait mentir et ont royalement saisi leur chance. Une aubaine pour le FC Metz, qui a validé la montée en D1 des filles, et qui pourraient vivre une saison extraordinaire avec la montée des garçons en Ligue 1.

Le match contre Tours s’annonce bouillant !

Photo : DR - Article publié le 2 mai 2016

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité