Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

Les 6 dates clés de la saison messine

Après avoir acquis leur montée en Ligue 1, voici les six moments clés de la saison messine et les éléments qui ont permis cette troisième place étonnante.

1- Metz – Sochaux (1-0) / 11 janvier 2016

Premier match de Philippe Hinschberger à la tête des Grenats, face à l’un de ses anciens clubs et face, surtout, à celui qui a ramené la Ligue 1 au FC Metz, Albert Cartier. Un match qui a mal débuté, privé de Jose Luis Palomino dès la 43e minute, et tenu en échec face à Sochaux. Et c’est un jeune messin qui va sauver tout un club en inscrivant le but de la délivrance, Moustapha Kaboré, à la 76e minute. Permettant ainsi à Metz de garder le lien avec le peloton de tête tout en assurant au nouveau coach messin des débuts sereins.

2- Nancy – Metz (2-2) / 5 février 2016

On parle souvent de chance du champion, mais on pourrait tout aussi bien parler de chance du « club 3e qui pourrait monter en fin de saison après une année bizarre ». Car ce point du match nul arraché à Nancy dans les arrêts de jeu grâce à Romain Métanire tient vraiment du miracle. Face à une équipe de Nancy dominatrice et sûre de son sujet, les coéquipiers de Yeni Ngbakoto sont parvenus à ne pas perdre un match compliqué dans tous les compartiments du jeu. Déjà tout heureux d’obtenir un point au match aller à Saint-Symphorien, Metz aura presque volé 2 points sur cette double confrontation. 2 points qui valent cher aujourd’hui.

3- Metz – Ajaccio (3-2) / 11 mars 2016

Menés 1-2 à la 43e minute au moment de l’exclusion de Romain Métanire (décidément cette 43e minute après l’expulsion de Palomino contre Sochaux), le match prenait une mauvaise tournure. A 10 contre 11, les joueurs de Philippe Hinschberger ont fait mieux que contre Sochaux, puisqu’ils ont dû égaliser avant de remporter ce match grâce au jeune Habib Diallo, auteur d’un doublé. Une vraie force de caractère qui a permis à Metz de ne pas enchaîner une deuxième défaite d’affilée après celle subie la semaine précédente à Clermont (1-2).

4- Auxerre – Metz (4-0) / 8 avril 2016

La débâcle qui a mis un sérieux coup de pied dans le derrière des Grenats alors en phase de progression avec 3 victoires consécutives en championnat. Une déroute qui a permis aux Messins de se remobiliser et de se poser les bonnes questions pour parvenir à poursuivre sa quête de Ligue 1. Un couac qui a donc lancé Metz vers une « remontada » impressionnante avec 4 victoires en 4 matchs, 11 buts marqués et 1 seul but encaissé. Une défaite utile à juste titre.

5- Dijon – Metz (0-4) / 1 mai 2016

Le GROS coup des Grenats à n’en pas douter cette saison. En déplacement chez le dauphin dijonnais – qui luttait pour le titre de champion de France de Ligue 2 – les Grenats ne pouvaient pas se permettre de faux-pas. Et alors que le club mosellan avait longtemps éprouvé les pires difficultés à s’imposer contre une équipe du haut de tableau, les Messins enchaînaient une superbe victoire en terres dijonnaises après un succès face au Red Star. Un doublé de Diallo et de Ngbakoto ont permis à Metz de rester bien placé. Et de frapper un grand coup dans le championnat de Ligue 2.

6- Metz – Tours (2-1) / 6 mai 2016

Dans l’obligation de gagner pour laisser Le Havre à distance, Metz accueillait Tours avec une certaine crispation. Crispation palpable après l’ouverture du score de Khaoui pour les visiteurs  qui mettaient les Messins à égalité avec des Havrais en bonne position à Auxerre. Mais Guido Milan puis l’inévitable Yeni Ngbakoto – qui figure dans l’équipe-type de Ligue 2 de l’année – ont permis à Metz de gagner un match ô combien important et de rester 3 pts devant le HAC. La différence de buts (+6) devrait assurer la montée. Mais autant prendre minimum un point non ?

 

Photo : DR - Article publié le 9 mai 2016

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité