Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

Les 4 enseignements de la victoire face à Bastia (3-1)

Deuxième victoire consécutive des Grenats à domicile après celle obtenue face à Lyon, qui confirme ses bonnes dispositions entrevues en début de saison. Une victoire largement méritée et menée par un grand Krivets et une prestation collective de tout premier ordre. Voici ce qu’il faut retenir de la prestation des Grenats.

Guido Milan, le vengeur masqué

Depuis qu’il est titulaire dans l’axe de la défense aux côtés de Jérémy Choplin, il n’y a pas grand-chose à reprocher au défenseur argentin, hormis, évidemment, la passe décisive à Bosetti la semaine dernière. Il s’est plutôt bien remis de cette erreur en inscrivant un deuxième but important pour les Grenats. Et quel but ! Une reprise acrobatique dans la surface qui a permis aux Messins de mener 2-1. Hormis son but, Guido Milan a été précieux en défense et prouve de matchs en matchs qu’il devient un élément important de l’équipe d’Albert Cartier. Bluffant.

Du beau, du bon, du grand Krivets

Son premier match sous les couleurs messines contre l’Olympique Lyonnais, augurait des lendemains qui chantent. Et ce match contre Bastia a confirmé ce que beaucoup pensaient de lui : quelle classe ! Buteur sur l’ouverture du score d’une superbe frappe dans la lucarne d’Areola, Sergeï Krivets a littéralement ébloui le match en étant impliqué sur les trois buts messins. Il aurait pu même inscrire un doublé en toute fin de match sans la parade décisive du gardien prêté par le PSG. Avec Krivets, le FC Metz a réussi un sacré coup. Pourvu que ça dure.

Guirane N’Daw, le taulier

Le scepticisme ambiant lors de sa signature cet été a laissé place à la joie. Guirane N’Daw a survolé ce match au milieu de terrain et a été de tous les bons coups défensifs. Imposant, toujours au contact et impressionnant d’endurance, l’ancien sochalien est l’une des valeurs sûres de ce début de saison. Si on peut juste lui reprocher quelques approximations balle au pied, il est, pour l’instant, l’homme clé du milieu de terrain.

Une efficacité retrouvée, Malouda réussit sa première

Sa finesse technique a fait grandement du bien à son équipe. Pour sa première, Florent Malouda n’a pas déçu. Parfois discret, il a rarement été mis en danger balle au pied et s’avèrera d’une grande utilité par son jeu et son expérience dans des matchs plus costauds. Trois buts à Saint-Symphorien, le public attendait ça depuis mai dernier et une victoire contre Le Havre (3-0) lors de la 37e journée de L2. Efficaces et dominateurs, les Grenats auraient pu « corser » l’addition. Falcon confirme son adresse devant le but et Krivets son jeu précieux. Et quand Andrada et Maïga s’y mettront, le FC Metz sera inarrêtable…

Photo : DR - Article publié le 22 septembre 2014

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité