Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

Le revenant Vion sauve le FC Metz

Menés 3-1 en deuxième mi-temps, les Messins ont arraché un match nul inespéré (3-3) grâce à un doublé du revenant Thibaut Vion, sorti presque de nulle part et qui permet au FC Metz de rester proche de la 10e place et voir la zone de relégation toujours plus loin. Un point comme une bonne nouvelle au vu de la physionomie du match.

Pendant un petit quart d’heure, de la 60e à la 75e, les Lorientais ont certainement pensé décrocher leur troisième succès de la saison. Ils menaient 3-1 avant l’entrée de Thibaut Vion. L’attaquant messin, mis au placard depuis le début de saison, jugé hors de forme, transforma le visage de la partie en marquant à deux reprises de la tête, 15 secondes après être entré sur la pelouse puis, moins de trois minutes plus tard, sur un corner de Cohade. Le pire est que Lorient aurait très bien pu inscrire un quatrième but et enterrer tout espoir messin par Marveaux ou Moukandjo déjà auteur d’un doublé. Si Metz a piégé deux fois coup sur coup lors d’une nouvelle coupable période de flottement lorientaise, il faut tout de même noter leur belle détermination à revenir au score. Rapidement devant au score suite à un but de l’ancien… Lorientais, Simon Falette, les Merlus ont su revenir au score dans la foulée grâce à Waris dont le tir à l’entrée de la surface ne laissait aucune chance à Didillon. Et si Metz parvenait à mettre en danger Delecroix, notamment en fin de première période, le FCL version Casoni, après une belle heure face à Monaco, prenait l’avantage en début de seconde période suite à une belle percée de Le Goff qui, en profondeur, trouvait Cafu qui centrait pour Moukandjo. Ils faisaient même le break lorsque Cafu, coincé entre Falette et Cohade, s’écroulait dans la surface, Moukandjo transformant le penalty. « Vu le déroulement du match, on est content de prendre un point, a expliqué Philippe Hinschberger après le match. Mais quand on joue deux fois un quart d’heure dans le match, c’est difficile de gagner. On était spectateur, on a joué comme des grand-pères. On a fait un très bon début de match, on marque et, après, on a joué comme si on menait 4-0. Tranquille, à toi, à moi. J’ai surtout demandé un regain de dynamisme à mes joueurs. Mais ils n’ont pas bien compris le message et on s’est perdu aussi dans notre seconde période. Ensuite, il y a la réaction, l’entrée des gens qui nous ont aidé à revenir au score. Au bout du compte, quand c’est comme cela, qu’on est à moitié mort à quinze minutes de la fin, on est content. C’est notre problème depuis le début de saison, on regarde jouer l’adversaire. » Le retour de Thibaut Vion est également la très bonne nouvelle de la soirée. « Thibaut (Vion) est sur le chemin de la rédemption, c’est un garçon qui s’est perdu en Belgique l’an dernier. Il est revenu avec un énorme surpoids, on ne comptait plus sur lui. C’est une belle victoire pour le joueur et le préparateur physique. »

Photo : DR - Article publié le 28 novembre 2016

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité