Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

Le FC Metz va rester en L1, voici pourquoi

Alors que l’AS Nancy-Lorraine s’embourbe dans ses mauvais résultats de saison, le FC Metz, lui, réussit un bon début de saison. Un recrutement cohérent, des performances intéressantes et un peu de chance, les Messins peuvent avoir le sourire en ce début de saison. Voici les raisons du maintien assuré du FC Metz.

1- Nos recrues (Erding, Falette, Jouffre) marquent des buts. Un signe fort. En même temps, en recrutant la « Chapi Chapo Compagnie » la saison dernière, c’était difficile de parier sur ça. Amido Baldé a rejoint depuis les Magic System.

 

2- Thomas Didillon« is on fire ». On n’avait pas vu gardien plus prometteur depuis Ludovic Butelle. Joris Delle approved this message.

 

3- Carlos Freitas n’est plus là pour flipper tout le monde. Il fait passer aujourd’hui des mauvaises nuits aux supporters de la Fiorentina. Grâce à leur directeur sportif portugais, les Florentins ont vu Mario Gomez, Mati Fernandez, Giuseppe Rossi et Marcos Alonso quitter le club ! Pour voir arriver Kevin Diks, Ianis Hagi, Hrvoje Milic et Bartlomiej Dragowski. Merci qui ? Merci Carlos !

 

4- Le « loft » messin s’est presque intégralement vidé. Le 31 août, c’est Kwame Nsor qui a quitté l’aventure et a rejoint le Portugal et Madeire. Seuls Janis Ikaunieks, Thibaut Vion, Popoola Saliu et Fadil Sido n’ont pas trouvé preneur. On ne fait pas d’omelette avec des œufs durs.

 

5- Il ne peut rien arriver à Metz puisque le mauvais sort s’est abattu sur Nancy. En manque d’intérêt en fin de mercato, les dirigeants de l’équipe au chardon se sont rabattus sur le seul joueur qui connaissait bien l’adresse du stade : Issiar Dia. Ils avaient perdu le numéro de Kim et de Macaluso.

 

6- Les joueurs se comprennent sur le terrain et ça aide. Avant, pour donner une consigne à Christian Bekamenga à l’autre bout du terrain, Philippe Hinschberger devait demander en espagnol à Ivan Balliù qui répétait en portugais à Nuno Reis qui expliquait à Sergeï Krivets qui passait le mot à Candeias pour Bekamenga. La consigne arrivait à la 32e minute et était comprise à la 44e. Un SMS aurait été plus pratique.

 

7- Mevlüt Erding a déjà inscrit la moitié de son total avec Guingamp lors de ses six mois passés là-bas. #Mevlütmeilleurbuteur

 

8- Metz a recruté un joueur du PSG !!! Non, pas Zlatan ni David Luiz… Milan Bisevac ! Il a joué quand même avec Javier Pastore, Jérémy Menez et Kevin Gameiro. Alors les Eder, Ketkeophomphone et autres Bammou, allez vous coucher.

 

9- Pour compenser le départ de Pied en Angleterre, Metz a recruté Mollet. Ok je sors.(Et j’ai pas parlé de Lucas Deaux. Je sors encore.)

 

10- Philippe Hinschberger incarne vraiment les valeurs du club. Il a joué toute sa carrière au FC Metz et grand artisan de la remontée du club. Alors que José Riga incarne les vraies valeurs de l’échec. Viré de Metz en décembre 2015, viré de Charlton en juin 2016. Non sans laisser un souvenir au club anglais : une relégation en D3.

 

Photo : Moselle Sport - Article publié le 1 septembre 2016

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité