Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

L’après-match : Metz, doit-on s’inquiéter ?

Après le match nul concédé samedi face à Vannes au stade Saint-Symphorien (1-1), le FC Metz a (encore) laissé échapper deux points dans la course à la montée. Après un début de saison tonitruant, les hommes d’Albert Cartier marquent quelque peu le pas dans ce championnat National. Doit-on réellement s’inquiéter de ce rythme de croisière ? Eléments de réponse.

OUI. Depuis la 6e journée où le FC Metz avait fait carton plein (6 victoires de rang), les coéquipiers de Grégory Proment n’ont jamais pu enchaîner deux victoires consécutives depuis la 7e journée et le match nul à Uzès-Pont-du Gard (1-1). Pis, depuis la 11e journée et la première défaite de la saison à Carquefou (4-1), les Grenats se sont inclinés à trois reprises sur les neuf dernières journées, pour seulement trois victoires, dont une seule à l’extérieur (à Cherbourg). Incapables de battre Orléans à domicile pour le 80e anniversaire du club (2-4), les Messins ne sont plus intraitables à Saint-Symphorien : 1 victoire, 2 nuls et une défaite dans les quatre derniers matchs à domicile. Un rythme qui voit Créteil s’éloigner et surtout Le Poiré-sur-Vie, Colmar et Vannes fondre sur Metz.

NON. Malgré les résultats en dents de scie du club grenat, difficile de croire que le FC Metz restera en National l’an prochain. D’une part car l’écart avec le 4e du championnat, premier club à ne pas monter en Ligue 2 (actuellement Colmar), est relativement grand (8 points) et d’autre part car les prétendants à la montée ne se bousculent pas au portillon. Si Créteil fait office de futur champion de National avec un rythme de croisière important (16 victoires, 1 nul et 2 défaites) et 9 points d’avance sur le deuxième, les postulants à la troisième place ne sont pas pléthores. Si Colmar et Le Poiré-sur-Vie ont un temps d’avance, les autres clubs comme Vannes, Rouen, Amiens, Bastia ou Bourg Péronnas devraient permettre à Metz de souffler. Même si l’on attendait un peu plus de Metz cette saison en termes de résultat, force est de constater que seul un cataclysme devrait empêcher Metz de retrouver la Ligue 2 l’an prochain.

L’avis d’Albert Cartier après le match contre Vannes : « Sans faire une grand match, je pense qu’il y avait la place pour s’imposer samedi. Globalement, sur la physionomie du match, ce match nul ne nous arrange pas sur le plan comptable et c’est toujours regrettable de perdre deux points quand on a une belle occasion de gagner en fin de match (pénalty manqué de Yeni Ngbakoto en toute fin de match, NDLR). »

Photo : DR - Article publié le 23 janvier 2013

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité