Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

FC Metz : faut-il s’inquiéter ?

Au lendemain d’un deuxième match nul consécutif face à Créteil (1-1) après celui obtenu in extremis au Havre (2-2) il y a dix jours, le FC Metz a-t-il les moyens de rééditer sa première partie de saison, lui qui n’a pris que 5 pts lors des 4 dernières rencontres ?

Avec une équipe quasi type – seul Romain Rocchi manquait à l’appel – le FC Metz s’est fait bousculer par une vaillante équipe de Créteil, contre qui le FC Metz a toujours souffert (défaite en Coupe de France et lors de la 2e journée de championnat). Si Nicolas Fauvergue ouvrait le score après un excellent travail côté gauche entre Diafra Sakho et Gaëtan Bussmann (47e), les Cristoliens ne se laissaient pas abattre et revenaient logiquement à la marque grâce à un pénalty logique concédé par Gaëtan Bussmann, expulsé sur cette action. Le débat de la double peine « pénalty – expulsion » se pose encore là. Andriatsima ne se faisait pas prier (1-1, 52e) pour inscrire le premier but d’un adversaire à Saint-Symphorien depuis septembre (soit 6 matchs consécutifs).

 

Avant ça, Créteil aurait pu (dû ?) mener au score si la main ferme de Johann Carrasso n’avait pas dévié la frappe vicieuse de l’éternel Jean-Michel Lesage – excellent hier soir, à 36 ans – sur la barre transversale (43e), si la tête de Seck avait connu meilleur sort (40e) et surtout si le but de Lesage – encore lui – avait été accordé sur un hors-jeu très discutable (30e). Mais avec des si, Créteil jouerait au Stade de France et Robert Pirès porterait toujours le maillot du FC Metz.

 

Ragaillardi par l’expulsion de Bussmann (52e), les Grenats ne se laissaient pas abattre si bien que Metz aurait pu reprendre l’avantage si Ahmed Kashi puis Sylvain Marchal avaient été plus adroits sur un corner de Ngbakoto (62e). Diafra Sakho touchait du bois sur le coup-franc suivant l’expulsion de Pereira (78e) après un énorme tacle par derrière sur ce même Sakho avant que Andriatsima – le meilleur joueur de la soirée – ne propulse un boulet de canon sur la barre d’un Carrasso battu sur cette frappe (83e).

 

Vous l’aurez bien compris, Metz s’en tire bien avec ce match nul et devra tenter de retrouver le chemin de la victoire, vendredi, à Arles-Avignon, au risque de voir Angers et Lens revenir sur leurs talons…

Photo : DR - Article publié le 21 janvier 2014

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité