Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

FC Metz : de charybde en scylla

Battus sèchement à Caen (3-0), les Messins réduits à dix après l’expulsion de Milan Bisevac avant l’heure de jeu reculent à la 17e place du classement. Le FC Metz encaisse ainsi sa troisième défaite consécutive en Ligue 1 après Nancy et Bastia. Et c’est Guingamp, tombeur de Paris ce week-end, qui se présente à Saint-Symphorien avant Noël…

Après le report de la rencontre initialement prévue samedi soir à cause du brouillard, les joueurs du FC Metz ont concédé une nouvelle défaite hors de leurs terres pour leur dernière sortie de l’année civile, à Caen (3-0). Le premier but caennais est intervenu après une succession de bonnes situations pour les Normands, quand sur un centre venu de la gauche, Yann Karamoh a placé une tête impeccable dans le petit filet de Thomas Didillon. A la mi-temps, les Messins auraient même pu rentrer au vestiaire avec un but supplémentaire dans l’escarcelle. Prudents en début de seconde période, les Malherbistes ont alors bénéficié du carton rouge de Milan Bisevac, suite à un coup au visage sur Ivan Santini. Quand un Serbe rencontre un Croate… « C’est l’expulsion de Bisevac qui nous met en difficulté, tance Philippe Hinschberger. Même à dix contre onze on a eu des situations, même si on prend le deuxième but dans la foulée. Ça nous coute très très cher. Comment voulez-vous que je ne lui en veuille pas ? » Ivan Santini, dans la foulée, saura parfaitement exploiter un ballon à l’entrée de la surface de réparation pour déclencher une frappe imparable. Sur une dernière occasion, Pape Sané a ajouté un but de plus au compteur normand (3-0). De mauvaise augure avant de recevoir Guingamp mercredi.

Comment voulez-vous que je ne lui en veuille pas ?

« Je suis partagé, concède Philippe Hinscherber. Le score est lourd. Caen est mieux rentré dans son match que nous offensivement. On a été trop timides pendant 25 minutes, pourtant on avait la place de jouer au milieu. Ils ont été plus incisifs. On prend un but sur une touche, le premier, c’est forcément dommage. Après le match est resté ouvert. Aujourd’hui, on joue sans Erding, sans Lejeune, sans Jouffre, des gens qui normalement sont titulaires. On a fait un très bon match contre Toulouse mercredi et là avec quasiment les mêmes, ce n’était pas ça du tout. Il nous a manqué du tranchant au moins sur la première partie du match. »

Photo : DR - Article publié le 19 décembre 2016

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité