Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

Et si Mario Balotelli avait signé à Metz ?

Buzz de l’été 2016, l’arrivée de Mario Balotelli en France a fait l’effet d’une bombe. Joueur talentueux à multiples facettes, l’international italien s’est perdu depuis quelques années, loin de son niveau qui en avait fait un héros de l’Euro 2012 avec la Squadra Azzura. Proposé à Nantes, puis à Nice, qu’aurait engendré l’arrivée de « Super Mario » à Metz ? Éléments de réponse basés sur des faits réels. Si si.

Il se plante avec sa Maserati contre la voiture du président Serin et part s’entraîner

L’histoire vraie : À peine arrivé à Manchester City, Mario Balotelli plante son Audi R8 dans une collision avec une BMW, en se rendant à l’entraînement. Ironiquement, le conducteur de la voiture percutée est un abonné Citizen depuis 1985. Sonné, Mario ne s’aperçoit pas que 5 000 livres lui tombent de sa poche arrière du jean. La police débarque, ne reconnaît pas le nouveau numéro 45 de Man City et lui demande pourquoi il a autant de cash sur lui. L’international italien hausse bêtement les épaules et répond bêtement : « Parce que je suis riche. » Logique implacable.

Il débarque sur le plateau du Canal Football Club avec un maillot de Nancy

L’histoire vraie : L’attaquant italien est l’invité d’une émission télévisée de football en Italie. Toujours soucieux de son image, Mario Balotelli arrive sur le plateau avec un maillot du Milan AC. Or le joueur est encore sous contrat… avec l’équipe rivale, à savoir l’Inter Milan. Il affrontera la colère des supporters, en annonçant en prime que « l’ennemi intime du club pour lequel je joue, est mon club de cœur ». Il ne rejoindra les Rossoneri du Milan AC qu’en janvier 2013. Fabrice Fiorèse approuve ce message.

Il balance des fléchettes au centre de formation et blesse Vincent Thill

L’histoire vraie : « Super Mario » s’ennuie ferme au premier étage du centre d’entraînement de Carrington, à Manchester. Heureuse coïncidence, des jeunes du centre de formation de Man City passent sous les fenêtres de sa chambre. Toujours avide de viser juste, Balotelli ne trouve alors rien de mieux à faire que de leur balancer des fléchettes. Pas dans la forme de sa vie, l’attaquant manque sa cible comme le WE avec son club. Aucun jeune joueur n’est blessé et Mario Balotelli doit rendre des comptes. Sommé de s’expliquer devant une commission de discipline du club, l’Italien déclare qu’il « s’ennuyait ». Il écope d’une amende équivalente à une semaine de salaire (100 000 £). Une distraction qui est loin d’avoir plu à sa direction, et à son entraîneur, Roberto Mancini : « Mario doit apprendre à utiliser son cerveau. S’il ne le fait pas, il va se retrouver au-devant de grandes difficultés. »

Il met le feu dans son appartement Place Saint-Jacques et la place est évacuée

L’histoire vraie : À une heure du matin, les pompiers du Cheshire débarquent toutes sirènes hurlantes chez le fantasque attaquant italien : le premier étage de sa nouvelle maison est en feu. La maîtrise de l’incendie prendra plusieurs heures. Balotelli tente, sans avoir conscience du danger, de rentrer dans sa villa enflammée, pour aller y récupérer de l’argent et une valise. Ce qui était à la base un jeu dangereux, lui coûtera près de 600 000 livres. Il organisait une petite fête, lui était en bas tandis que son frère et un ami s’amusaient à faire éclater des pétards et fusées dans sa salle de bains du premier étage. En voulant démarrer un feu d’artifice par la fenêtre, une fusée a atterrit sur une serviette…

Il joue avec sa tablette durant Metz – Bastia alors qu’il est remplaçant

L’histoire vraie : Le jeune homme de 24 ans fait partie de la sélection italienne qui se déplace aux Iles Féroé pour le compte des éliminatoires de l’Euro 2012. Remplaçant, Balotelli est vexé. Et pour le montrer à son sélectionneur, Cesare Prandelli, l’attaquant, pourtant futur héros cet Euro 2012, sort sa tablette, et commence à jouer avec sous les regards médusés de ses coéquipiers sur le banc Claudio Marchisio, Leonardo Bonucci et l’ancien gardien du PSG, Salvatore Sirigu. Cesare Prandelli, le sélectionneur italien, est irrité par le comportement de « Balo » qui rechigne même à s’échauffer. Un comportement qui lui vaut de ne jouer que les 6 dernières minutes de la partie.Un « exploit » qu’il rééditera sous les couleurs de Manchester City en août 2013 durant un match de préparation.

 Il offre sa compagne si Nancy bat Metz à Saint-Symphorien

L’histoire vraie : En 2013, Mario Balotelli suit les demi-finales de la Ligue des Champions. Convaincu que le Real Madrid ne parviendra pas à remonter le 4-1 encaissé à l’aller à Dortmund, l’Italien fait une promesse sur les réseaux sociaux : « Si le Real Madrid refait son retard contre le Borussia Dortmund et se qualifie pour la finale, je laisse ma copine coucher avec tous les joueurs madrilènes. » L’histoire ne dit pas si sa compagne de l’époque, Fanny Neguesha, a apprécié l’initiative… Même avec Cristiano Ronaldo dans le lot ?

Il est surpris dans une chambre d’hôtel avec Cindy Sander et son « Papillon de Lumière »

L’histoire vraie : Mario Balotelli est surpris dans un hôtel de Manchester avec le mannequin – et actrice X au demeurant – Holly Henderson. Alors que sa petite amie était en Italie pour le travail, Super Mario en a profité pour faire la connaissance cette actrice de 32 ans, lors d’une séance photo à laquelle il participait. Sans se cacher, Mario Balotelli a alors joué les hommes galants à la sortie de l’hôtel de sa nouvelle amie, portant ses sacs jusqu’à sa voiture. L’affaire aurait pu en rester là si Mario Balotelli n’était pas officiellement en couple avec une Italienne du nom de Raffaella Fico connue pour avoir vendu sa virginité sur Internet il y a quelques années… Forcément…

 

Photo : DR - Article publié le 25 janvier 2017

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité