Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

Et maintenant, on doit encore y croire ?

Défaits à Clermont, les Messins enchaînent ainsi un cinquième match sans victoire. Si le Red Star, battu à Nancy samedi, n’a pas pris d’avance sur le FC Metz, son adversaire du jour est passé devant. Metz, au soir de la 29e journée, est 7e…

L’effet Hinschberger n’aura donc duré que l’espace de 5 journées… Depuis la victoire (difficile déjà) contre Laval (1-0), le FC Metz a enchaîné deux nuls et trois défaites et confirme son incapacité à battre les équipes de haut de tableau. Pas une seule victoire contre une équipe se situant dans les 10 premiers du classement ! La défaite à Clermont malgré l’ouverture du score de Daniel Candeias (12e) dénote les grandes difficultés messines à malmener une équipe de son niveau. Trois minutes plus tard, Adrien Hunou égalisait pour les Clermontois avant de crucifier Didillon à 7 minutes du coup de sifflet final.

 

Septième du classement de Ligue 2, à 5 points de la 3e place, le FC Metz n’a plus uniquement que le Red Star en ligne de mire. Le Havre, Lens et maintenant Clermont seront des adversaires pour la montée. Mais doit-on encore croire à cette Ligue 1 alors que Metz n’arrive plus à gagner ? Les trois prochains matchs donneront une indication sur la capacité de redressement du club à la Croix de Lorraine : réception d’Ajaccio et de Niort et déplacement au Paris FC, respectivement 11e, 17e et 20e de Ligue 2. 9 points obligatoires pour mettre la pression à ses concurrents qui vont s’affronter dans les journées qui viennent : dès samedi, Lens et Clermont vont se défier, alors que la 31e journée verra deux chocs : Nancy-Lens et Clermont-Red Star.

 

Pour cela, il faudra retrouver la réussite et le chemin du but pour son goleador habituel, Christian Bekamenga.

Photo : DR - Article publié le 8 mars 2016

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité