Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

Et là, c’est le drame

Attendu par toute la Lorraine, le premier derby de la saison s’est soldé par une claque reçue par le FC Metz en terres nancéiennes (0-4). Bousculés et trop peu dangereux, les Messins ont coulé en fin de match en encaissant leur plus lourde défaite face à Nancy depuis 1983. Une grosse désillusion pour tous les supporters grenats qui espéraient un tout autre scénario.

Troisième victoire d’affilée à domicile pour l’ASNL qui quitte la zone rouge au soir de la 15e journée. Un succès primordial face au FC Metz (4-0) dans le derby lorrain. Nancy, malgré une entame délicate, a globalement maîtrisé la rencontre et pointe désormais à la treizième place, juste derrière son adversaire du soir. Au-delà d’une défaite, c’est surtout une humiliation pour les supporters messins, très attaché à cette double confrontation. 

« On a fait notre match et le score est hyper lourd, explique Philippe Hinschberger. Ça n’enlève rien au mérite de Nancy et il faut les féliciter pour leur victoire. Mais je vais me faire l’avocat du diable et du FC Metz. On prend un but sur un coup franc alors qu’on n’avait pas concédé d’occasion et le match a basculé à 3-0 en deux minutes. Il nous a manqué de l’animation offensive, que nos attaquants se fassent des passes. Je pensais qu’on était en mesure de revenir. Nancy a été plus juste que nous offensivement. On ne mettra pas notre déroute ni sur le compte de l’arbitre, ni sur le compte du terrain synthétique. Reprenons nos esprits pour préparer sereinement le match de Lyon samedi. On essaiera de bien figurer à Saint-Symphorien même si on sait que ça sera difficile. »

 

Si la dernière défaite messine à Nancy remontait à 2008, il faut remonter jusqu’à 1983 pour y voir une telle déculottée. En s’offrant le derby lorrain avec la manière, les partenaires de Benoît Pedretti, auteur d’un joli coup franc dont il a le secret, ont réussi à sortir de la zone rouge et à s’installer à la 13e place du classement avec 16 unités. Soit deux de plus que Caen, premier relégable. Au cours d’une rencontre divertissante, les Nancéiens sont parvenus à se montrer les plus efficaces. Les Grenats ont longtemps donné le change, avant de littéralement sombrer dans le dernier quart d’heure en encaissant trois buts par Cuffaut, Dia et Aït Bennasser. Benoît Assou-Ekotto a même vu rouge en fin de match.

Trève de bla bla, rien d’autre à dire à part que le match retour sera grandement attendu par les supporters grenats…

Photo : DR - Article publié le 1 décembre 2016

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité