Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

Et au milieu de la neige, un match

Dans des conditions indignes d’une rencontre de haut niveau, Messins et Niçois se sont séparés sur un nul vierge (0-0) au stade Saint-Symphorien. Un résultat qui n’arrange personne. Enfin, un peu le FC Metz quand même…

Claude Puel s’est largement chargé de critiquer les conditions de jeu après la rencontre : « Ce n’était pas un match de foot. Après 20-25 minutes, il n’y avait plus de match. A partir de là, c’était un combat, du hourra-football parce que c’était impossible de jouer. Il a fallu s’adapter aux conditions d’un soir. Je ne peux pas admettre qu’on puisse jouer avec un tel ballon dans la neige, je ne voyais pas le ballon, ni le quatrième arbitre, ni l’arbitre de touche. Sincèrement, c’est une ineptie d’avoir réglementairement obligé les clubs à jouer avec des ballons de cette couleur quand il y a de la neige, c’est injouable. »  D’autant que le staff messin avait proposé de jouer avec un ballon orange de la marque Uhlsport mais le délégué a refusé pour des raisons de sponsor…

 

Pour Metz, l’occasion était (trop) belle de prendre son deuxième point en quatre matchs après celui obtenu à Nantes. Pour Metz, plus habitué à défendre que de faire le jeu, le résultat était plus aisé à obtenir : « Sur un tel terrain, sous la neige, c’est plus facile de défendre que de faire du jeu, explique Albert Cartier. Je crois que l’état d’esprit est bon. C’est avec un tel état d’esprit qu’on prendra des points, qu’on n’encaissera déjà pas de buts. On pourra avancer. Il n’y a rien à reprocher aux garçons sur l’état d’esprit. Ils ont affiché une volonté intéressante, une certaine idée de jouer, aussi, dans des conditions difficiles. »

 

Dans ce match insipide, Metz se sera procuré les deux meilleures occasions du match, par Guirane N’Daw (26e) et Falcon (77e), et n’aura pas profité de l’infériorité numérique des Niçois, suite à l’expulsion de Maupay à un quart d’heure de la fin du match.

 

Avec ce point, Metz n’avance guère. Dernier du championnat de Ligue 1, Metz voit Caen s’envoler après sa victoire face à Saint-Étienne (1-0) et se bat donc avec Lorient, Lens, Bastia voire Reims pour le maintien. Bastia, prochain déplacement du club grenat en Ligue 1.

 

Metz pourrait compter sur Ferjani Sassi, l’international tunisien et dernier éliminé de la CAN 2015 (par la Guinée Équatoriale), en attendant Fakhreddine Ben Youssef, blessé.

Photo : DR - Article publié le 2 février 2015

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité