Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

Erdinç, tous les feux sont au vert

Tête de gondole du recrutement messin et figure de proue du début de saison du FC Metz, Mevlüt Erdinç est la grande satisfaction de cette ouverture de championnat de Ligue 1. Avec 5 buts au compteur, l’international retrouve des couleurs après des dernières années en dents de scie. Portrait.

Son arrivée a surpris tout le monde tant l’affaire s’est réglée vite. Aucune rumeur n’avait filtré sur son arrivée et son prêt en provenance d’Hanovre s’est conclu discrètement. « C’est le premier club qui s’est manifesté et j’ai apprécié cette démarche, explique Mevlüt Erdinç. Metz est un club à nouveau ambitieux et je viens ici pour retrouver du plaisir. » Après six mois passés à Guingamp, club pour lequel l’attaquant turc a inscrit 4 buts en 16 matchs, Erding est de nouveau prêté par son club allemand, avec qui le courant n’est jamais passé. « Il est évident qu’il n’est pas parvenu à se faire une place dans cette équipe, qu’il n’avait pas de motivation, s’était emporté Martin Kind, le président du club allemand à l’hiver dernier. La situation suggère un grand malentendu entre les deux parties. J’en suis désolé car nous avions de grands espoirs et lui aussi. Ils n’ont pas été confirmés. » Un bilan famélique (13 matchs, 0 but) pour une histoire d’amour qui n’a pas prise. « Il était hors de question que je reste à Hanovre, précise Mevlüt Erdinç. Dès le début, ça n’a pas fonctionné avec le club allemand. Ça arrive. »

Un beau CV, pas de continuité

Arrivé à Metz avec le statut de vedette du mercato mosellan, l’attaquant international (33 sélections) aura fort à prouver après l’échec de son départ outre-Rhin. Formé à Sochaux puis associé à Guillaume Hoarau au Paris Saint-Germain avant l’arrivée des Qataris, Mevlüt Erdinç signe en 2012 à Rennes avant de porter deux saisons durant le maillot de l’AS Saint-Étienne. « Je connaissais Christophe Galtier de Sochaux. Il est toujours aussi proche des joueurs. Lorsque j’ai su que Saint-Etienne était intéressé, j’ai tout de suite répondu favorablement. » 65 matchs et 21 buts plus tard, le natif de Saint-Claude (Jura) tente sa chance en Allemagne, à Hanovre, avec le résultat que l’on sait. À Metz, Erdinç aura une vraie carte à jouer. « L’arrivée de Mevlüt est un gros coup pour le FC Metz, avoue Philippe Hinschberger, le coach grenat. J’aime son humilité, on doit avoir cette ambition. Il aura la pression mais je sais qu’il va réussir ici. Tous les joueurs seront là pour le faire briller. » Auteur d’un doublé contre Lille et d’un triplé à Nantes, l’ancien joueur formé à Sochaux a toute la confiance de son entraîneur Philippe Hinschberger. Ce qu’il lui manquait pour retrouver la lumière ?

Photo : DR - Article publié le 15 septembre 2016

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité