Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

Coupe de la Ligue : Metz gâche l’occasion

Battu 4-2 à Nantes après prolongations après avoir mené 2-0 à La Beaujoire, le FC Metz a gâché l’occasion de faire un tour de plus dans cette compétition. Une prestation intéressante tout de même qui laisse entrevoir quelques signes d’optimisme pour les matchs de championnat à l’extérieur.

Metz a failli refaire le coup de Nice. Incapables de gagner un match à l’extérieur depuis le 24 septembre, les hommes d’Albert Cartier n’ont, cette fois-ci, pas tenu le choc. Pourtant, en menant 2-0 à l’heure de jeu, on pouvait légitimement penser que les Grenats avaient fait le plus dur. Légèrement remonté, Albert Cartier n’a pas souhaité commenter la performance de ses joueurs à chaud : « Je ne vais pas revenir sur le match, on ne va pas le refaire, on l’a tous vu. On a tous son opinion sur le match, et moi je respecte l’opinion de chacun sur le match. »

 

Falcon puis Doukouré avaient trouvé la faille en deux minutes de temps (60e et 62e) avant que Vizcarrondo ne fasse douter l’arrière-garde messine (71e). « Voilà, il y a eu des choses intéressantes, d’autres qu’il va falloir encore affiner, peaufiner. Ce match là, on va pas le refaire. La qualification, ce sera pour une autre fois. Il y a eu de belles choses, il y a eu de bonnes choses, de moins bonnes. »

 

A 7 minutes du coup de sifflet final, Serge Gakpé égalisait pour les Nantais sur pénalty après que Gaëtan Bussmann ait quitté le terrain pour avoir tenté de stopper le ballon avec la main. Il faudra un jour que l’on m’explique l’utilité de ce geste….

 

Audel puis Bangoura ne laissaient plus aucune chance aux Messins qui pouvaient nourrir de grands regrets après la rencontre. « Je retiens le positif, conclut Albert Cartier. Je retiens une équipe dans le dur mais qui s’accroche, qui fait des efforts collectivement, qui sait mettre de la pression à son adversaire, face à une bonne équipe de Nantes, bien classée, qui a de la qualité de jeu, qui a de la vitesse, qui a des arguments. Dans le dur on avance quand même. »

Photo : DR - Article publié le 17 décembre 2014

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité