Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

Coupe de France : un bol d’air pour les Grenats

En s’imposant, après prolongations, à Avranches (National), les Messins continuent leur route en Coupe de France. Une mission loin d’être évidente au vu des surprises qui ont émaillé ces 16e de finale avec les éliminations de Bastia, Lyon ou encore Valenciennes.

Il aura fallu 120 minutes pour se défaire de vaillants Avranchinais, tombeurs de Lorient au tour précédent. Les Messins étaient attendus par tout un peuple, à fond derrière leur équipe, actuel 4e du championnat National. « Cette Coupe de France est un vrai bonheur pour tout le club, les joueurs et surtout les supporters qui vivent aussi une belle épopée, expliquait Richard Déziré, le coach d’Avranches, quelques heures avant le match. On profite de l’instant présent et on essaiera de tout faire pour passer tout en sachant que l’adversaire sera très compliqué à jouer. Mais vous savez, chaque week-end est une rencontre de Coupe de France pour nous alors les joueurs sont prêts à en découdre avec Metz non sans plaisir. C’est super tirage pour le club et même si la marche paraît insurmontable, on est capables de tout. »

 

Ca n’est pas passé loin pour les locaux qui ont malmenés des Messins en manque de confiance, eux qui n’ont pas remporté le moindre match de championnat depuis 9 rencontres de Ligue 1. «On a bien fait notre travail, avec beaucoup de sérieux, rien de plus, analyse Albert Cartier, après la rencontre. Nous avons besoin de joueur beaucoup pour retrouver de la confiance, alors je préfère disputer 120 minutes et gagner, plutôt que 90 minutes et perdre. Le terrain était difficile à jouer, la qualité de l’adversaire a aussi rendu le match difficile. On sent que dans cette équipe, dans ce club, il y a un vrai projet, des valeurs.»

 

Emmenés jusqu’en prolongations, sur un terrain difficile, les Messins auront eu besoin de deux buts en deux minutes inscrits par Guirane N’Daw (94e) et Bouna Sarr (96e) pour se défaire de coriaces avranchinais. Et le dernier but contre son camp de Schur parachevait le succès messin qui aura mis bien longtemps à se dessiner. Mais quand on voit Bastia chuter à Quevilly (CFA), on se dit finalement que seul le résultat compte…

Photo : DR - Article publié le 21 janvier 2015

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité