Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

Clermont Foot 63 – FC Metz : l’avant-match

Même nombre de points (44) et classement analogue (5e et 6e). Les équipes de Clermont et Metz qui se tiennent en embuscade du podium et peuvent toujours, l’une et l’autre, accéder à la Ligue 1. Il faudra donc gagner lundi 7 mars. Malheur à celui qui perdra.

Le mois de février a plombé les espoirs messins. 1 victoire, 2 défaites et 2 nuls. Comme nous l’avions dit précédemment avant le match contre Brest, ce n’est pas le rythme d’un prétendant à la montée. Avec seulement 5 points sur 15, le dernier mois hivernal est à oublier. Place au renouveau du printemps. Et ce sera contre un concurrent direct, le Clermont Foot 63. Tout aussi en perte de vitesse que son adversaire messin (7 points sur 15) en février, les hommes de Corinne Diacre ont toutefois su puiser dans leurs ressources pour gagner dans le temps additionnel, face à Bourg-en-Bresse (1-2) pourtant voué à se terminer comme Metz l’a fait contre Brest (2-2). Cette fois-ci, ce n’est pas le meilleur buteur du club – et accessoirement meilleur buteur de la Ligue 2 – Famara Diedhiou qui a forcé la décision mais un autre attaquant moins en vue, Gaétan Laborde. Avec la réception des Grenats, Clermont se prépare aussi à une série de matchs décisifs pour la suite des événements et a fortiori de son avenir en L2. « La série qui nous attend est aussi importante que tous les autres matchs de championnat », a indiqué Corinne Diacre à nos confrères de La Montagne, à l’issue de la victoire face à Bourg-en-Bresse. Car entre Metz (5e), Lens (7e) revenu dans la course à la montée après sa victoire contre l’ETG et le Red Star (3e) irrésistible en ce moment, ces rencontres seront placées sous le signe de l’intensité. Pour l’équipe clermontoise qui n’a jamais connu la L1, l’objectif avoué est le même que pour les dernières citées : la montée. Et gagner en toute fin de match prouve que Clermont a la capacité mentale et physique d’aller au bout.

FC Metz à réaction(s)

Clermont devra néanmoins compter sans son défenseur Cédric Avinel, indisponible pour une durée de 3 semaines (déchirure à la cuisse). La défense qui peut être le talon d’Achille de cette équipe auvergnate. On se souvient notamment qu’elle a pris l’eau face à Nîmes (6-2). Ce qui n’a forcément pas arrangé le nombre de buts encaissés (41). En revanche, c’est une équipe joueuse et offensive avec la bagatelle de… 41 buts marqués dont 20 à mettre au crédit du meilleur buteur de L2. Du côté mosellan, c’est toujours Yeni Ngbakoto qui a le plus grand nombre de buts (8) même si ce n’est pas un attaquant pur et dur. C’est aussi lui qui avait sonné la révolte lors du match aller en profitant d’un cafouillage dans la défense clermontoise (77e), Balliù finissant le travail d’une superbe frappe (85e). À cette époque pas si lointaine, le 16 octobre 2015, nous avions vu un FC Metz à réaction(s). Comme celui que nous avons eu l’occasion de voir face à Brest. Des Grenats qui sont toujours revenus au score sans toutefois prendre le meilleur sur leurs adversaires. Car une victoire contre Clermont se pose désormais comme la dernière chance d’accéder à la L1. Forcément.

Photo : DR - Article publié le 4 mars 2016

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité