Moselle Sport, votre mensuel n°1 sur le sport mosellan

Bekamenga, la solution au problème ?

L’arrivée pour les six prochains mois de Christian Bekamenga en provenance de Lens redonne l’espoir aux supporters messins d’avoir (enfin) un attaquant qui marque des buts sous le maillot messin. Déjà pisté par Metz les saisons précédentes, le Camerounais retrouve l’entraîneur de sa saison la plus prolifique, en 2013-2014 à Laval. Suffisant ?

Après les échecs cuisants de Juan Falcon (parti en prêt en Arabie Saoudite) et surtout d’Amido Baldé (qui a résilié son contrat), le FC Metz était à la recherche de bonnes idées. Pas convaincu par l’apport d’Emmanuel Mayuka depuis son arrivée et ne voulant pas « cramer » Habib Diallo ni Moustapha Kaboré, le club mosellan souhaitait signer un « bon attaquant type Ligue 2 » comme le demandait le coach messin, Philippe Hinschberger, à son arrivée. « Obligé » de titulariser Yeni Ngbakoto en poste d’avant-centre contre Sochaux lundi, sans trop de réussite, « Hinsch » a demandé à ses dirigeants d’obtenir le prêt de celui qui avait claqué pas moins de 18 buts en 2013-2014 avec le Stade Lavallois, précisément sous les ordres du nouveau coach grenat.

 

Arrivé en France en 2008 à Nantes après des passages en Malaisie et en Indonésie, Christian Bekamenga est prêté – sans succès – en Grèce en 2010-2011 (à Xanthi) avant de partir à Orléans puis Carquefou et de signer à Laval en 2013. Prêté à Lens par Troyes en 2015, il ne sera titularisé qu’à 7 reprises par Antoine Kombouaré. Le Camerounais, international à 4 reprises avec la sélection olympique, a six mois pour convaincre… et pour enfin offrir à Metz l’attaquant buteur qu’il n’a jamais eu cette saison.

Photo : DR - Article publié le 15 janvier 2016

© Moselle Sport 2022 | Conditions générales de vente | Politique de confidentialité